Keynes et les neoclassiques

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1019 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
1. Keynes et les classiques
 
A - La critique de la théorie classique
Le chômage involontaire est possible
- Deux types de chômage chez les classiques : le chômage frictionnel & le chômage volontaire
- Le chômage pour Keynes résulte d'une insuffisance de la demande globale. L'inflation n'apparaît qu'en période de plein emploi lorsqu'il y a plein utilisation des facteurs de production etqu'en conséquence l'offre est inélastique.
L'offre ne crée pas sa propre demande.
 
B - La réponse de Keynes : le principe de la demande effective
La demande effective composée de la consommation et de l'investissement, est le moteur de l'économie : « Ce sont la propension à consommée et le montant de l'investissement nouveau qui déterminent conjointement le volume de l'emploi et c'est le volumede l'emploi qui détermine de façon unique le niveau des salaires réels ».
Cette analyse explique le paradoxe de la pauvreté dans l'abondance : Plus une communauté est riche plus sa propension marginale à consommer est faible. Dans les société pauvres, en revanche, le plein emploi est plus facile à obtenir ; un faible montant d'investissement suffit à l'assurer.
L'épargne et l'investissement sontnécessairement égaux.
 
C - Les déterminants de la consommation et de la propension à consommer
Le principal facteur objectif de la propension à consommer est le revenu. Ce postulat est connu sous le nom de "loi psychologique fondamentale".
Les facteurs subjectifs sont les facteurs qui agissent sur les dépenses une fois le revenu fixé. Huit facteurs subjectifs : « précaution, prévoyance,calcul, ambition, indépendance, initiative, orgueil et avarice ».
Tout cela ne signifie pas que les taux d'intérêt n'ait aucun effet sur les montants consommés ou épargnés. Pour Keynes, la hausse des taux d'intérêt n'influencent que marginalement la consommation et l'épargne. En revanche, une hausse des taux d'intérêt défavorise considérablement l'investissement, ce qui est préjudiciable à laproduction, au revenu, à la consommation, donc à l'emploi. Il faut gouverner les taux d'intérêt afin qu'il détermine le niveau d'investissement le plus favorable à l'emploi : « Si le taux d'intérêt était gouverné de telle sorte que le plein emploi fût toujours maintenu, la Vertu reprendrait ses droits ».
 
 
2. L'incitation à investir
 
A - L'efficacité marginale du capital
L'efficacité marginale ducapital est le rendement escompté de l'investissement compte tenu de la dépréciation de la machine et des coûts qui résultent de son emploi.
« L'état de confiance » joue un rôle important dans la prévision à long terme. Keynes critique la spéculation et suggère pour l'éviter la création d'une lourde taxe d'État frappant toutes les transactions.
 
B - Le taux d'intérêt
Le taux d'intérêtrésulte de la confrontation entre l'offre et la demande de monnaie et non de la confrontation demande/offre de capitaux. « L'épargne et l'investissement sont des facteurs déterminés et non déterminant ». Keynes définit le taux d'intérêt comme « La récompense pour la renonciation à la liquidité ».
La préférence pour la liquidité des agents résulte de trois motifs :
- motif de transaction.
- motif deprécaution.
- motif de spéculation.
La demande de monnaie dépend du revenu et du taux d'intérêt. La demande de monnaie est une fonction décroissante du taux d'intérêt.
 
C - La création monétaire stimule l'investissement en période de sous-emploi
Un accroissement de la quantité de monnaie à pour effet de diminuer le taux d'intérêt et d'augmenter l'investissement jusqu'à ce que le plein emploisoit réalisé.
En situation de plein emploi, la création monétaire provoque l'inflation, dans la mesure où tous les facteurs de production utilisés, l'augmentation de la quantité de monnaie ne peut pas accroître le niveau de la production.
 
 
3. Le rôle de l'État selon Keynes
 
A - La Politique monétaire de l'État
La politique principale est la politique monétaire. Il faut créer de la...
tracking img