Klemens wenzel von metternich

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (560 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Klemens Wenzel von Metternich

*Son origine
Metternich est né à Coblence, dans l'Électorat de Trèves. Fils de François-Georges de Metternich, de la Maison de Metternich, et de la fille du comte deKagenneck, il est le filleul et porte le prénom de l'archevêque électeur, Clément Wenceslas de Saxe, oncle des rois Louis XVI de France et Charles IV d'Espagne.
Issu de la haute noblesse rhénane, ilest envoyé à l'université de Strasbourg, le 12 novembre 1788, en compagnie de son frère, pour y étudier le droit. Là-bas, il rencontre Benjamin Constant, mais aussi le futur prince André Razoumovski,le général Tolstoï, et Tchernychev. Le 27 septembre 1795, il épouse à Vienne, la petite fille du puissant chancelier-comte von Kaunitz, Marie-Eleonore von Kaunitz-Rietberg (la fille unique du princeErnest de Kaunitz et de la princesse de Œttingen). Ce mariage a lieu au château d'Austerlitz où, dix ans plus tard, le 2 décembre, Napoléon remportera sa plus belle victoire. C'est un mariage deconvenance (Metternich est alors épris de Marie-Constance de la Force), qui lui permet de mener une vie conforme à ses goûts. Éléonore lui donnera sept enfants. Les Metternich s'installent peu après dansle palais Kaunitz, à Vienne et fréquentent la Cour.

*Son parcours
En 1803, il devient ambassadeur à Berlin. En 1806, il est nommé ambassadeur à la cour de Saint-Pétersbourg quand Napoléon demandeun membre de la famille Kaunitz. Il maîtrise parfaitement évidemment, comme toute la noblesse européenne d'alors, le français et devient ambassadeur à Paris de 1806 à 1809. Il devient l’amant de laduchesse d'Abrantès, épouse du général Junot (militaire favori de l'empereur), et de la reine de Naples et sœur de Napoléon, Caroline. Il entretient de bonnes relations avec Talleyrand, chef de ladiplomatie française.

*Son rôle
En 1808, il adresse des rapports selon lesquels le pouvoir de l’empereur des Français chancelle, alors même qu'il prêchait peu auparavant l'alliance. L’Autriche...
tracking img