La bipolarisation du monde

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 34 (8440 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
LES LOIS REGISSANT LE DEVELOPPEMENT DES RELATIONS INTERNATIONALES
par

Jozef KUKULKA (*) Les Relations internationales, comme science humaine, connaissent de nombreux développements. Elles constituent la plus « jeune » des disciplines universitaires actuelles. Les retards que la discipline a subis dans sa reconnaissance comme discipline autonome sont une conséquence de la complexité desréalités internationales. En effet, les Relations internationales se distinguent des autres sciences sociales pour au moins trois raisons : – Leur objet et leur champ d’exploration sont plus vastes que ceux de toutes les autres ; – Elles mettent en jeu davantage d’intérêts, de valeurs et de stratégies de la part des acteurs ; – Leur structure est polycentrique et polyarchique, et permet à ces acteurs demaximiser ces intérêts et ces valeurs (1). Ces trois caractéristiques, à des degrés divers, contribuent à complexifier les dynamiques qui affectent ce qui fait le corps des relations internationales. Elles ont non seulement retardé l’émergence de l’autonomie de la discipline, mais également ralenti sa théorisation (2). Ce n’est qu’au cours de la seconde moitié d’un XX e siècle complexe et dynamiqueque les chercheurs ont reconnu la nécessité d’explorer cette branche de la discipline, avec l’ambition d’élucider sur une base scientifique les phénomènes internationaux. Cette démarche exigeait de leur part de surmonter toute approche scolastique et moniste, comme de ne pas succomber à une surestimation des approches quantitativistes ou des paradigmes et des phénomènes singuliers. Prétendreatteindre à une vérité valable « en général » exigeait aussi d’écarter des paramètres tels que le caractère national des peuples, ou les considérations au sujet de la nature humaine, de la psychologie ou des passions (3).

(*) Professeur à l’Université de Varsovie. (1) M. Prélot, La science politique, Paris, PUF, Coll. Que sais-je ?, 1966, p. 70. Marcel Merle, La Vie internationale, Paris, ArmandColin, 1970, pp. 9-16. (2) Jozef Kukulka, Miedzynarodowe stosunki polityczne, PWN, Varsovie, 1982, s. 11-12. (3) Jean-Baptiste Duroselle, Tout empire périra. Une vision théorique des relations internationales, Paris, Publications de la Sorbonne, 2 e édition, 1982, pp. 276-279, p. 282 et p. 308.

le développement des relations internationales

277

De très nombreuses théories en Relationsinternationales ne répondent d’ailleurs pas à ces exigences : qu’il s’agisse de l’école réaliste (4), des développements à propos de la société internationale (5), de l’approche systémique (6), de la théorie du « champ » (7), de celle de « l’équilibre international » (8) ; ou bien encore des analyses des « interactions internationales » (9), des études sur la guerre et la paix (10), de celles centréessur les concepts de « rôle international » (11), d’« intérêt national » (12), des travaux sur les intégrations régionales (13) et les conflits (14), ou encore de la « lutte des

(4) Martin Wight, Power Politics, Londres, Chattam House, 1946 ; Reinhold Niehbur, Christlicher Realismus und Politische Probleme, Vienne, 1957 ; Reinhold Niehbur, Staaten und Grossmächte. Probleme Staatlischer Ordnungin Vergangenheit und Gegenwart, Gütersloh, 1960 ; Hans Morgenthau, Politics Among Nations. The Strugle for Power and Peace, New York, Knopf, 4 e édition, 1957. (5) H. Butterfield, History and Human Relations, Londres, 1951 ; Ch. A.W. Manning, The Nature of International Society, Londres, Macmillan, 1962 ; H. Butterfield et M. Wight (dir.), Diplomatic Investigations. Essays in the Theory ofInternational Politics, Londres, Allen et Unwin, 1966. (6) Morton A. Kaplan, System and Process in International Politics, New York, Willey and Sons, 1957 ; Richard Rosecrance, Action and Reaction in World Politics. International System in Perspective, BostonToronto, 1963 ; John W. Burton, Systems, States, Diplomacy and Rules, Cambridge, Cambridge University Press ; K. Kaiser, « Transnationale...
tracking img