La geurre froide

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 17 (4065 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La guerre froide

I – La fin de la Grande Alliance

1) La rupture Est-Ouest

• Avant même la fin de la guerre, la méfiance s’installe entre les vainqueurs. A Potsdam, en juillet-août 1945, les divergences (écarts) paraissent déjà profondes. Cette conférence avait pour but de régler les problèmes de l’après guerre pourtant sur l’accord sur l’occupation de l’Allemagne et l’Asieorientale ainsi que le partage de l’Europe en deux zones d’influences : américaine et soviétique chacun ayant à charge la reconstruction de sa zone. Cela dit Staline veut que l’Allemagne reste affaiblie, alors que l’Armée rouge occupe une grande partie de l’Europe centrale et orientale, celui-ci étend sa zone d’influence : il annexe de nombreux territoires (pays Baltes, Prusse orientale, la Ruthénie)et il installe partout des gouvernements communistes, sans organiser les élections libres promises à Yalta.
• En 1946, l’Alliance se transforme en rivalité ouverte. Tirant parti du prestige de l’URSS et de la popularité acquise dans la Résistance, certains partis communistes tentent de s’emparer du pouvoir. En Grèce, une guerre civile met aux prises les communistes et les royalistes,soutenus par le Royaume-Uni et les Etats-Unis. Les pressions soviétiques s’accentuent sur la Turquie et l’Iran, dont l’intérêt stratégique est évident pour l’accès à la Méditerranée comme aux hydrocarbures du Moyen-Orient. Staline, lui, s’inquiète de la suprématie nucléaire américaine et de la politique menée par les Occidentaux en Allemagne.
• Les Etats-Unis, de plus en plus sensibles aux voixqui dénoncent le « rideau de fer » qui s’est abattu sur l’Europe, décident de rompre avec l’isolationnisme. En mars 1947, le président Truman annonce que les Etats-Unis assument leur responsabilité dans la défense du « monde libre ». L’« endiguement » du communisme implique d’abord d’aider l’Europe à se relever. En juin, le général Marshall, secrétaire d’Etat chargé des Affaires étrangères, proposeun projet d’aide économique à tous les Etats européens. Le rejet de cette « aide impérialiste » par l’URSS et les qu’elle a libérés puis occupés marque le début de la guerre froide. 

2) La constitution de blocs rivaux

• Le plan Marshall accélère la division de l’Europe. Après le « coup de Prague » en février 1948, Staline règne en maître sur les démocraties populaires, à l’exceptionde la Yougoslavie de Tito. A l’Ouest, au contraire, les seize pays qui acceptent l’aide américaine marquent leur commun attachement aux valeurs libérales et fondent l’OECE.
• La doctrine Jdanov confirme la bipolarisation du monde en deux camps irréductiblement opposés. Les liens se resserrent entre les partis communistes avec la création du Kominform (octobre 1947). De multiples procès, deVarsovie à Budapest, permettent d’éliminer tous les dirigeants communistes susceptibles de suivre l’exemple de Tito et de manifester une certaine indépendance à l’égard de Moscou.
• En 1949, la création du CAEM, l’explosion de la première bombe A soviétique puis la victoire des communistes chinois, avec Mao, au terme de quatre années de guerre civile, renforcent le camp socialiste. LesEtats-Unis resserrent alors leurs liens avec leurs alliés.

3) « Guerre improbable, paix impossible » (Raymond Aron)

• La course aux armements doit permettre d’intimider l’adversaire. En 1951, les Etats-Unis mettent au point la bombe H, une arme atomique thermonucléaire encore plus meurtrière que la bombe A. Mais l’URSS se dote à son tour de la bombe H (1953) : aucun affrontementdirect n’est désormais possible entre les Grands sans provoquer l’« holocauste nucléaire ».
• L’« équilibre de la terreur » explique donc la nature de la guerre froide. En Europe, la lutte idéologique se poursuit pour gagner les opinions publiques, mais la guerre est exclue. Sur des théâtres périphériques, en revanche, comme les pays du Tiers-Monde récemment décolonisés, les deux Grands...
tracking img