La guerre en irak

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3101 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La Guerre d’Irak est la seconde guerre orchestrée par les Etats Unis dans le cadre de la guerre contre le terrorisme, en réponse aux attentats du 11 septembre 2001. Après avoir formé une coalition avec le Royaume Uni, les américains ont envahi le territoire Irakien le 20 mars 2003, et Georges Bush, l’ancien président des Etats-Unis, l’a déclarée terminée le 1er mai de la même année. Cependantl’occupation du territoire qui s’en est ensuivie a engendré plus de 104 000 civils irakiens tués, auxquels il faut ajouter 4380 victimes américaines. La moyenne des morts violentes qui ont lieu chaque jour dans le pays est de 62, ce qui fait de l’Irak l’un des pays les moins sûrs de la planète.
Les américains ont envahi l’Irak en prétextant la présence d’armes de destruction massive sur le solIrakien, malgré le refus de l’ONU de s’y engager. Sous couvert de faire disparaître un dictateur, Saddam Hussein, les américains ont envahi le pays abritant la deuxième réserve de pétrole mondiale, où seulement 2.4 millions de barils de pétrole sont produits chaque jour alors qu’avec 10 milliards de dollar d’investissement l’Irak pourrait en produire autant que l’Arabie Saoudite c'est-à-dire 9 millionsde barils journaliers. Une aubaine donc pour les américains qui consomment 1 quart des exportations de pétrole au monde.
Nous verrons dans une première partie que ce conflit a été orchestré sous couvert d’objectifs officiels, nous verrons lesquels puis dans une seconde partie ce que cela a pu rapporter aux Etats-Unis

Quels sont les objectifs officiels des américains en Irak ?
Et : Quels sontles intérêts économiques que les américains ont en Irak ?
I) Les objectifs officiels de cette guerre
A) la « lutte contre le terrorisme », l'Irak étant présenté comme un État soutenant al-Qaida, responsable entre autres de l'attentat contre le navire militaire USS Cole, des attentats contre plusieurs ambassades des États-Unis en Afrique et des attentats du 11 septembre 2001
Ces accusationsont depuis été démontrées comme non fondées, y compris par le sénat américain, Saddam Hussein considérant l'extrémisme islamiste comme une menace pour son régime.
Ce 18 septembre 2001, Richard Clarke envoie un mémo à Condoleezza Rice portant le titre « Survey on intelligence information on any Iraq involvement in the September 11 attacks ». Il explique que seules quelques preuves anecdotiqueslient l’Irak à Al-Qaeda et précise qu’il n’y a aucune trace concrète de l’intervention de l’Irak dans la préparation ou la mise en œuvre des attaques du 11 septembre. Il se justifie notamment en expliquant que Ben Laden n’aime pas le sécularisme de Saddam Hussein
Pour justifier leur suspicion sur l’existence de liens entre l’Irak et Al-Qaeda, les services de renseignements américains évoquentdifférentes rencontres entre Ben Laden ou ses sbires, et des personnalités irakiennes du renseignement.
Cependant aucune de ces rencontres ne peuvent être prouvées (source des trois section wikipedia « guerre d’Irak »)
B) l’élimination des armes de destructions massive
En décembre 2008, le président Georges Bush a reconnu, concernant les armes de destruction massives, que « Le plus grand regret detoute cette présidence consistera dans la défaillance du renseignement en Irak. » À la question de savoir si la guerre aurait été lancée s'il avait su que Saddam Hussein ne détenait pas ces armes, le président Bush a répondu : « C'est une question intéressante. Ce serait revenir sur ce qu'on a fait, et c'est une chose que je ne peux pas faire. ».

C) Objectifs politiques
La capture etl’arrestation de Saddam Hussein, entraînant ainsi la chute du parti baas et du régime autoritaire orchestré par Saddam et sa famille. Puis établir le plus vite possible un gouvernement provisoire qui désignera un gouvernement représentatif des différentes communautés irakiennes (chiite, sunnite et kurde)

D) Objectifs humanitaires
Libérer l’Irak de son dictateur Saddam Hussein, afin que l’Irak...
tracking img