La jeune fille et la mort

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (748 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
L’écrivain contemporain, Ariel Dorfman, qui est originaire du Chili, a écrit une pièce de théâtre nommé : La jeune fille et la mort. Il s’inspira du règne d’Augusto Pinochet qui commença par un coupd’État de l’armé. La dictature fut en place pendant plus de 19 ans. Autrefois, le peuple Chilien avait été victime de meurtres, d’enlèvements et d’injustice. En effet, les personnages principauxdans l’œuvre, Paulina et Géraldo sont en quête de justice. Tout d’abord, Paulina est à la recherche d’une justice personnelle, tandis que Géraldo, son mari, recherche plutôt la justice légale.Premièrement, Paulina est une victime de la guerre. Elle est constamment hantée par son passé. Elle veut s’en libérer, mais n’en sera incapable jusqu’au jour où elle rencontrera par hasard, Roberto, quiétait un de ses agresseurs. Elle réclame justice auprès de celui-ci, car tout geste anodin lui rappelle l’enfer qu’elle a vécu auparavant : «Je veux que tu me fasses l’amour sans fantômes entre nouset je te veux à la commission défendant la vérité et je te veux dans l’air que je respire et je te veux dans mon Schubert que je veux pouvoir recommencer à écouter et…» (p.44, La jeune fille et lamort) Dans cette citation, Paulina utilise les mots : «Je te veux» à plusieurs reprises. Par l’anaphore, l’auteur crée une répétition qui exprime l’excès de pouvoir refaire toutes ses choses avecGéraldo, sans qu’elle ait de fantômes, ni de mauvais souvenirs en elle. De plus, cette citation nous indique que dans différentes situations ou choses dans la vie quotidienne de la victime, lui rappelleson viol. Cela fait maintenant 15 ans que Paulina se morfond sur ce qu’il lui est arrivée. On pourrait dire, qu’elle n’a pas pu profiter des années qui ont suivi l’agression. Cela la suit partout :«Vous savez, ce qui manque pour que cette journée soit absolument parfaite docteur? De vous tuer pour que je puisse écouter Schubert sans penser que vous aller l’écouter aussi en souillant ma...
tracking img