La monnaie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1552 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Montrez que la monnaie est non seulement un phénomène économique mais aussi un phénomène social et politique.
Plan détaillé

Introduction

La monnaie fait partie intégrante de la vie quotidienne ; nous utilisons chaque jour de la monnaie en achetant du pain, en faisant un chèque ou un virement... La monnaie fait donc partie intégrante de la vie quotidienne  La monnaie est un bienparticulier qui est garantie par une autorité souveraine qui se trouve au cœur de la relation marchande entre les individus. Au-delà de ces observations, nous pouvons montrez que la monnaie ne limite pas qu’au champ de l’économie, mais qu’elle joue aussi un rôle central dans le domaine social et politique.

Après avoir vu dans un premier temps que la monnaie est bien un phénomène économique, nousmontrerons qu’elle n’est pas que cela, et qu’elle est aussi
un phénomène relevant du social et du politique.

Développement

I. La monnaie, un phénomène économique

La monnaie est un bien économique, qui sans être un bien de consommation ou de production, est un bien correspondant à un besoin : celui de l’échange. La monnaie est au centre de l’économie au travers des fonctions qu’elle remplit.A- Les 3 fonctions permettant l’échange

1) Instrument d’échange Les produits s’échangent contre ce bien particulier appelé monnaie. Celui-ci permet ensuite l’achat d’autres biens. La monnaie est donc un bien particulier, reconnu et accepté par tous, destiné à faciliter les échanges. En l’absence de monnaie, les transactions prendraient la forme du troc qui freine ces transactionsquand il ne les rend pas impossibles. Dès qu’il existe une division du travail développée, la monnaie apporte un avantage puisqu’elle permet de surmonter la contrainte de la double coïncidence exacte des besoins du vendeur et de l’acheteur en qualité et en quantité, sur un même lieu.

2) Unité de compte .Avec l’introduction de la monnaie, on peut mesurer et comparer des biens et servicestrès différents. C’est donc une unité de compte qui permet d’établir le prix de chaque bien. La monnaie détermine ainsi une échelle générale des prix entre tous les biens. Sans monnaie, dans une économie marchande, il y a autant de prix que de paires de biens, de types d’échanges entre deux biens. Si la valeur des biens s’exprime en monnaie cela implique que la valeur de la monnaie s’exprimerelativement à une quantité de biens : la valeur d’une unité monétaire c’est le pouvoir d’achat de cette unité monétaire
3) Réserve de valeur. Cela signifie qu’elle peut être conservée afin de reporter dans le temps et les achats. Cette fonction de la monnaie répond en fait à deux problèmes : les recettes et les dépenses ne sont pas forcément synchronisées et l’incertitude pesant sur lesévènements à venir. La monnaie a une caractéristique essentielle : elle est un actif non risqué

B- La fonction de financement

Par l’intermédiaire du crédit, la monnaie permet d’avancer les fonds nécessaires à toute production, avant de percevoir les recettes issues des ventes. La monnaie est au cœur du financement de l’économie. Cette fonction a été mise en relief par Keynes en 1937

IILa monnaie, phénomène social et politique

A. La monnaie, phénomène social

1) Elle repose sur la confiance
La monnaie est un bien d’échange économique, mais aussi un bien d’échange social. . La monnaie d’aujourd’hui n’a aucune valeur intrinsèque. Pourtant, parce qu’elle est l’objet d’une acceptation généralisée, elle circule et remplit ses fonctions au quotidien. Unemonnaie sans valeur intrinsèque ne peut jouer son rôle que si les agents lui accordent une confiance généralisée. Ainsi, l’utilisation de la monnaie repose fondamentalement sur la confiance La monnaie est à ce titre un instrument privilégié de cohésion sociale dans la mesure où elle crée des liens entre les individus ou entre les groupes ; en ce sens, elle est comparable au langage, car elle...
tracking img