La philosophie dans le boudoir - sade

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2526 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Fiche de lecture
Sade, « La Philosophie dans le boudoir »

A. Biographie :
Donatien Alphonse François, Marquis de Sade, est né en 1740 dans la vieille aristocratie provençale allié par sa mère à la maison de Bourbon. Il passe quelques années dans l’armée et participe comme capitaine à la guerre de 7 ans puis, en 1764, remplace son père à la charge de lieutenant général aux provinces deBresse, Bugey, Valromey et Gex. Son libertinage fut d’abord un luxe de grand seigneur et aurait pu le demeurer s’il n’y avait pas eu les tensions sociales de la seconde moitié du 18e siècle. En effet, la noblesse s’appauvrit, son pouvoir s’effrite et le marquis doit alors épouser Renée Pélagie de Montreuil, issue de la petite noblesse de robe. Son attitude hautaine vis-à-vis de sa belle familleainsi que plusieurs sacrilèges font qu’il se coupe de sa caste. S’ensuivent les scandales (en 1768, il entraîne chez lui une jeune veuve réduite à la mendicité pour la fouetter et la contraindre à des pratiques blasphématoires), les emprisonnements et les évasions, qui se succèdent jusqu’en 1778, date qui marque le début d’en enfermement long de 12 ans. Durant ces années, il recourt à sonimagination et se met à écrire pour compenser son abstinence forcée. Il se constitue aussi une bibliothèque et dévore les philosophes des Lumières. Ces années le transforment en un penseur révolté et véritable écrivain.
Libéré, il se tourne pour vivre vers la littérature et publie Justine ou les Malheurs de la vertu. En 1793, il devient le président de la section des Piques[1]. Malgré ses idéesrévolutionnaires, il reste attaché à l’aristocratie, ce qui lui vaut d’être arrêté à la fin de l’année 1793. Il échappe de peu à la guillotine, grâce à la chute de Robespierre en mars 1794. Il aura à partir de là beaucoup de problèmes financiers et juridiques. Il publie Aline et Valcour, Les Crimes de l’amour et, parallèlement, des ouvrages pornographiques pour sa subsistance. Cependant il ne parvient pasà faire jouer ses pièces et connait la misère.
Le gouvernement consulaire, dans sa volonté de retour à l’ordre moral, fait arrêter Sade par mesure administrative. Il restera enfermé jusqu’à la fin de ses jours mais un statut relativement privilégié lui permet d’écrire, de publier un roman historique et d’organiser un théâtre avec des malades et détenus. Il meurt en détention en 1814.

B.Résumé
La Philosophie dans le boudoir ou les Instituteurs immoraux, portant en sous-titre Dialogues destinés à l'éducation des jeunes filles, est probablement une des œuvres majeures de Sade. L'histoire narre l'éducation érotique, sur une journée, d'une jeune fille, Eugénie de Mistival, que Madame de Saint-Ange et le chevalier de Mirval, son frère, vont initier à toutes les facettes de la luxureet de la gymnastique de l'esprit, aidés du sodomite Dolmancé et d'un garçon jardinier, Augustin. Eugénie, pure et vierge au début de l’histoire, se laisse rapidement influencer et convaincre par le discours et les pratiques libertines de Dolmancé, jusqu’à en arriver à torturer sa propre mère en la « syphilisant » (par le biais de Lapierre) et la « cousant ». L’action au cours du livre vaaugmentant, action dans le sens de l’énormité des actes, de la violence, du nombre de personnages. Tout se passe dans le boudoir, pièce entre le salon et la chambre, entre la discussion et l’amour.
Composé sous la forme de dialogues La Philosophie dans le boudoir alterne les scènes libertines dialoguées et les discours intellectuels sur la liberté, la religion, la politique et la morale, destinés à lafois à Eugénie et au lecteur. Œuvre composite (le cinquième dialogue Français encore un effort ... dans lequel Sade justifie ses paradoxales opinions révolutionnaires était, sans doute, à l'origine, destiné à une publication indépendante), mais œuvre complète, La Philosophie dans le boudoir est à l'adresse de ceux que la volupté et le sort de vivre en étant pleinement n'effraient pas car...
tracking img