La premiere guerre mondiale

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1616 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
LES ORIGINES DE LA 1ère GUERRE MONDIALE

I) Les origines lointaines

Au 19eme siècle, l’Europe a connu une montée en puissance grâce à l’industrialisation. Ceci entraine des rivalités économiques qui conduisent à des affrontements pour la domination du monde. La fin du 19eme siècle est marquée par la montée des nationalismes. En Allemagne, les pangermanistes revendiquent la constitutiond’une « Grande Allemagne » incluant tous les peuples germanophones. En France, les nationalistes réclament « la revanche » pour récupérer l’Alsace et la Lorraine, annexées en 1871. Dans les Balkans, les luttes pour rejeter la domination de l’Empire Ottoman provoque des tensions entre la Russie et l’Autriche-Hongrie. Dans les Empires multi nationaux, les minorités sont victimes du nationalisme depuissance, Ex : la Russification. Les tensions s’exercent aussi dans les rivalités coloniales. Ex : l’incident de Fachoda, en 1878 ; les crises marocaines (France vs Allemagne) en 1905 et 1911. A partir de 1890, par peur des affrontements, les européens renforcent leur dispositif de défense et construisent des systèmes d’alliance : La Triple Alliance ( Triplice ) qui réunit l’Allemagne L’Italie etl’Autriche-Hongrie ; La Triple Entente qui réunit la France, le Royaume-Uni et la Russie.

II) Les causes immédiates

L’engrenage des alliances transforme une crise localisée en guerre européenne. La crise de l’été 1914 débute par l’attentat de Sarajevo. L’archiduc héritier du trône d’Autriche Hongrie François-Ferdinand de Habsbourg est assassiné. L’assassin est un étudiant bosniaque Prinzip quiappartient à une société sécrète d’origine serbe, la Main noire. L’Autriche-Hongrie veut profiter de l’occasion pour écraser la Serbie qui soutient les revendications des serbes de l’Empire. Le 23 juillet 1914, elle envoie à la Serbe un ultimatum. Dons, le 28 juillet, j’Autriche-Hongrie déclare la guerre à la Serbie. La Russie, qui protège les serbes, mobilise le 30 juillet. Le 31 juillet,l’Allemagne envoie un ultimatum à la Russie et à la France le 1er août. L’Allemagne mobilise et déclare la guerre à la Russie. La France mobilise à son tour. Le 3 août, l’Allemagne déclare la guerre à la France et viole la neutralité de la Belgique, ce qui pousse le Royaume Uni à entrer en guerre au coté de ses alliés de la Triple Entente.
Les alliés rassemblent les armées sous le commandement unique dugénéral Foch le 8 août avec le renfort de 1 200 000 hommes, lance une grande offensive qui fait reculer l’armée allemande. A partir de la fin septembre, les alliés de l’Allemagne s’effondrent les uns après les autres et demandent l’armistice. Le 9 novembre, des émeutes éclatent en Allemagne qui poussent Guillaume II à abdiquer. La République est proclamée et le nouveau régime demande l’armistice,signé le 11 Novembre 1918.

II) La France de l’Union sacrée P 139

1) Une nation soudée face à la guerre

Pendant longtemps, on a dit que les soldats sont partis à la guerre « la fleur au fusil ». En réalité, les hommes sont résignés et font preuve de patriotisme. Seuls 1,5% des hommes ne répond pas à la mobilisation. Toutes les forces politiques s’unissent en faisant taire leurdivergence y compris les socialistes qui étaient pacifistes malgré l’assassinat de Jean Jaures. C’est « l’Union Sacrée » demandée par le président de la République Raymond Poincaré. Même la hiérarchie catholique apporte son soutient à la guerre.

2) Les conditions matérielles difficiles

Dès le début du conflit, 10 départements du Nord et de l’Est sont occupés par les allemands. Or, ce sontles régions les plus industrialisées et parmi les pus productives en agriculture. Ceci ajouté au manque de main d’œuvre provoque des pénuries. L’Etat doit intervenir pour organiser la production en liaison avec les milieux d’affaire.

3) La guerre légitimée

Le discours officiel s’appuie sur le patriotisme profond de la population pour légitimer la guerre. Les chefs militaires sont...
tracking img