La psychologie olfactive

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 163 (40671 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le meilleur parfum du monde n'existe pas encore !
Nous allons l'inventer pour vous …
Parfums Nadine Patout

Vous allez découvrir PIED DE NEZ, le livre qui remet
l'ivresse au Parfum,
le Nez au milieu de la figure et …
les Marques à leur place.

PRÉAMBULE

DU REVE A L’ILLUSION

C’est sans doute lorsqu'il rêve (éveillé ou non ) que l'Homme est le plus libre. Sedébarrasser du carcan des servitudes quotidiennes, laisser vagabonder son âme dans l'Idéal, y régénérer ses pensées, voilà bien la faculté la plus extraordinaire de l'être humain.
Les chanceux qui savent trouver et retrouver leurs chemins menant au rêve, peuvent y puiser leur créativité, et c’est déjà formidable.
Quand après bien des efforts de discipline, de patience, quelques uns réussissent unecommunication "à la demande" avec le rêve, ces êtres deviennent des génies. Les artistes, les écrivains ou les scientifiques qui marquent leur époque, ne font pas autre chose que nous transmettre le résultat de leur pérégrination imaginaire.
Mais attention, ce rêve dont il est question ici, s’il est par principe accessible à tous, n'a de valeur qu'à la condition expresse d'y parvenir par sespropres chemins, défrichés, construits et connus seulement par chacun d’ entre nous.
Alors, ces chemins deviennent des liens capables de connecter RÊVE et RÉALITÉ, donnant un sens très fort à notre existence.
Si j'insiste tant sur ces liens, c’est que, ne nous y trompons pas, le rêve n'est pas fait pour échapper à la réalité, mais au contraire pour la compléter, l'harmoniser, voire la transcender;Ainsi, grâce au tissage de ces liens, les deux mondes du rêve et de la réalité se côtoient ; nos limites s'éloignent, nos horizons se colorent, faisant naître en nous les germes de l'espoir.
MERVEILLEUX N’EST CE PAS !
Mais attention.
Si pour notre plus grand malheur, à la place de faire l'effort d'y accéder par nous même, le rêve nous est proposé "tout fait" à travers des supports"préfabriqués", la tentation devient insupportable, et nous n'aurons de cesse de vouloir nous approprier ces supports.
Il s'ensuit qu'avec quelques deniers nous allons croire détenir les clefs donnant accès au bonheur.
Quel leurre !
Sans les liens précités, nous n'avons acquis que le support du rêve, son image, sa représentation, mais en aucun cas son essence. Alors du Rêve nous passons à l'Illusion et lemeilleur devient le pire car juste derrière l'illusion se profile la désillusion.
Et ce n'est peut-être pas un hasard si notre société est caractérisée par ce mal-être extraordinaire, insidieux et déstabilisant.
Force est de constater que :
Plus l'Homme a de "savoirs", plus le doute s'installe en lui ;
Plus les moyens mis à sa disposition sont importants, plus il lui est fastidieux de gérer sonquotidien.
Plus la médecine fait de progrès, plus de nouvelles maladies viennent traîtreusement nous atteindre.
Plus les objets de communication se développent, plus les vrais échanges entre les êtres humains se dégradent.
Plus..........
On peut trouver quantité d'exemples plus attristants les uns que les autres, et au contraire de nous soulager, le progrès se révèle être un pesant fardeau à nosépaules non préparées.
On a l'impression que plus on obtient le contrôle des éléments, plus ceux-ci s'ingénient à nous narguer.
Alors que nous disposons de tout ou presque, pour le moins infiniment plus que ce que nos aïeux n'ont jamais osé imaginer, notre moral s'assombrit irrémédiablement et proportionnellement à la quantité des biens mis à notre service.

L’abondance génère t-elle ladéprime ?
Le progrès porterait-il en lui les gènes de notre malheur ?
Sommes-nous poursuivis par « le mauvais œil » ?
Qui sait !!

Peut-être est-il plus vraisemblable (et honnête) d'admettre qu'un tel paradoxe trouve ses origines (au moins en grande partie) dans notre incapacité à "séparer le bon grain de l'ivraie".

Mais alors qui sont les fautifs, à quand remonte "le crime" ?
Nous ? Nos...
tracking img