La rose bleue

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (430 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
3.La rose bleue

Dans la nature il n’existe pas de roses bleues.

Les rosiers de produisent pas le pigment végétal primaire qui est à l’origine des vraies fleurs bleues, la delphinidine.Avant, les roses bleues ne pouvaient être obtenues que par teinture de roses blanches. Nous avons donc fait l’expérience.

Protocole expérimentale:

Nous avons laissé la tige d’une rose blanche dansde l’eau colorée grâce à du colorant alimentaire bleu.



Voici la rose avant l‘expérience:



Et le résultat après 21 heures dansl’eau colorée:


Rose, jaune, rouge, bleu… De nombreuses couleurs sont présentes dans les fleurs mais certaines sont plus rares que d’autres…

Sur le plan physique, la couleur bleuecorrespond aux ondes lumineuses dont la longueur varie de 380 à 780 nm.

Chez les végétaux, les molécules qui absorbent la lumière visible sont les anthocyanes. Situées dans la vacuole des cellulesépidermiques, elles donnent leur couleur aux fleurs : bleu, rouge, mauve, rose ou orange, ces couleurs dépendent du type d’anthocyanes.

Exemples :

Lutéolinidine → Orange
Pélargonidine → Rouge
Cyanidine→ Magenta
Delphinidine → Violet

Il n’existe pas de véritable pigment bleu et pourtant de nombreuses fleurs présentent cette couleur.

C’est du aux associations multiples des chromophores que sontles anthocyanes avec d’autres molécules des cellules épidermiques.

-la Co-pigmentation:

Ce sont des interactions entre les anthocyanes et des Co-pigments.

Cette association présente deuxavantages:

protéger le chromophore anthocyanique contre la dégradation due à l’augmentation du pH.

diversifier les coloris avec un même chromophore.
Par exemple: le chlorure de cyanine estl’anthocyane présent majoritairement à la fois dans le bleuet sauvage et dans la plupart des roses rouges…

-Le complexe anthocyane-métal:

La complexation d’ions métalliques puisés dans le...
tracking img