Langage a la maternelle

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3427 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Langage à la maternelle et mise en œuvre du principe alphabétique

L’objectif essentiel de l’école maternelle est l’acquisition d’un langage oral riche, organisé et compréhensible par l’autre.
Les activités d’expression à l’oral… et la production d’écrits consignés par l’enseignant préparent les élèves à aborder l’apprentissage de la lecture…par un travail sur les sons de la parole etl’acquisition du principe alphabétique.

Plan de l’animation :
1) S’approprier le langage
( Rappels théoriques
( Repères pour organiser la progressivité des apprentissages

2) Découvrir l’écrit
( Distinguer les sons de la parole
( Pratiques des collègues
( Présentation de quelques outils

L’objet de l’animation de ce matin est centré essentiellement sur la découverte du principe alphabétiquemais cependant je ne pouvais attaquer directement cet aspect sans cheminer même rapidement par le langage oral.

1) S’approprier le langage

a) Rappels théoriques

3 fonctions spécifiques du langage oral : 2 sont universelles, la 3ème est spécifique à l’école.
1ère fonction : instrument de communication (parler à / parler avec)
2ème fonction : moyen de représentation du monde (parler de /parler sur). ( lexique particulier, nécessité de s’interroger sur le comment
3ème fonction (spécifique à l’école) : langage=objet d’étude ( suppose une capacité à utiliser le langage de manière distanciée et réflexive.

Dans les programmes de 2008, le langage oral est une priorité. L’élève doit échanger, s’exprimer, se faire comprendre en situation ou se faire comprendre lorsqu’il rapporte àquelqu’un un évènement inconnu pour celui-ci et progresser vers la maîtrise de la langue française.

Dans les programmes précédents (le document d’accompagnement est d’ailleurs tout à fait utilisable), on parlait de langage en situation et de langage d’évocation. Il faut noter tout simplement une différence essentielle : en situation, le langage est soutenu par l’action. Lorsqu’on envisage d’évoquerun fait, on n’est plus dans le contexte, la situation ne porte plus le sens ; le langage doit être complètement explicite.

• l’enfant doit être parfaitement au clair dans sa tête sur la situation à exposer
• il doit pouvoir se représenter ce que l’autre sait et ne sait pas
• il doit maîtriser la syntaxe, le vocabulaire, le temps du récit…

Le langage d’évocation ne signifie pas langageécrit, même s’il s’en rapproche.

Langage d’évocation = langage d’explicitation.
Pour être juste le langage d’évocation doit avoir du sens, et pouvoir intéresser potentiellement celui qui écoute. Être VRAI.

Ex : raconter à un absent, raconter à un autre groupe, une autre classe, aux parents… une expérience vécue auparavant. Le rappel d’histoire connue peut être une bonne situation en PS (lesimages pouvant ou non servir de trame de mémoire.)

b) Repères pour organiser la progressivité des apprentissages

Cf document officiel.

Exemples associés aux recherches de Philippe Boisseau pour étayer des points de ce tableau.

Exemple 1 Petite section : (jeu de construction type duplo)

Enfants de 3 ans en difficulté (phrase syntaxe de 2 mots) :
« cassé (v)oitu(re) »
Adulte :1 « elle est cassée ta voiture »
( feed-back en écho = reformulation = je t’ai compris – identification pour l’enfant : mon message peut être passé aux autres
2 « et pourquoi elle est cassée ? »
( relance, question ouverte dont l’objectif est la provocation de la parole de l’enfant, la production de mots.

Exemple 2 section de Moyens : (à propos du conte de la petite Poule Rousse)

Enfant de 4ans sans difficulté particulière :

« Elle fermait bien sa porte pour…POUR QU’i…pour…comme ça i pouvait pas rentrer le renard »
(A noter c’est la première apparition du POUR QUE dans le langage de l’enfant)
Adulte :
« Elle fermait bien sa porte POUR QU’I(l ne) rentre pas le renard. Et alors ?... »
( feed-back en reprenant les paroles exactes de l’enfant, particulièrement l’élément...
tracking img