Le budget: un instrument de politique économique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1946 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 mai 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
Le budget: un instrument de politique économique



Lenoir, économiste français, disait: « Le marché sans Etat est le marché dans tous ces états » et sous-entendait donc une intervention inévitable de l’Etat dans l’économie. Ce qui n’est pas l’opinion des libéraux, et notamment d’Adam Smith, pour qui seuls les marchés et la « main invisible » régulent l’offre et la demande.
Sans pourautant prôner une planification économique, la notion de ‘politique économique’ désigne en fait l’ensemble des décisions des acteurs politiques et économiques qui vise à avoir un impact et à orienter l’économie. Elle se divise principalement entre politique budgétaire et politique monétaire, même s’il on peut en rajouter d’autres, telle que la politique de change.
Si, traditionnellement, lesrecettes de l’Etat ne servaient qu’à assurer le bon fonctionnement des services publics, c’est à partir des années 1970, après le premier choc pétrolier, que s’impose l’idée d’une intervention de l’Etat dans l’économie, par l’utilisation des recettes et des dépenses publiques afin d’atteindre certains objectifs économiques. C’est ainsi que l’on peut définir la politique budgétaire, qui constitueégalement pour Samuelson « un processus consistant à manipuler les finances publiques et les impôts de manière à contribuer à amortir les oscillations de l’activité économique ».
Si l’intervention de l’Etat se justifie d’abord par la volonté de faire tendre l’activité économique vers sa tendance de long terme, elle peut également être critiquée, notamment à cause des dettes publiques ou de l’entravedans les marchés. Dans quelle mesure l’intervention de l’Etat dans l’économie, par le biais de la politique budgétaire, est-elle envisageable?
Si le budget est un instrument aux moyens et buts multiples, son usage demeure controversé.



I) Un instrument aux buts et aux moyens multiples

A Un moyen d’agir sur le niveau d’activité
Que la conjoncture soit bonne ou mauvaise, suivant desphases de croissance ou de récession, la politique budgétaire peut agir sur le niveau d’activité. Elle vise avant tout à lisser l’activité économique de manière à la rapprocher de sa tendance de long terme. Dans une période de ralentissement de l’activité économique, le gouvernement peut donc décider d’instaurer une politique de relance, c’est-à-dire d’augmenter les dépenses publiques. Par ailleurs,l’élasticité des dépenses publiques au ralentissement est entre 0,1 et 0,3. De plus, les recettes de l’Etat (prélèvements obligatoires) diminuent en période de récession. En combinant l’augmentation des dépenses publiques avec une diminution des recettes, l’on peut provoquer un déficit budgétaire, c’est-à-dire une situation où les recettes de l’Etat sont moins importantes que les dépenses. Eneffet, lors d’une période de ralentissement de l’activité économique, la pratique d’un déficit budgétaire paraît l’un des moyens les plus efficaces de la politique budgétaire.
Néanmoins, l’efficacité de la politique de relance n’est jamais certaine et dépend beaucoup de la conjoncture: dans les années 1990 au Japon, la crise économique a poussé le gouvernement à lancer une dizaine de plans derelance, sans succès sur l’activité économique, mais dégradant la situation du solde budgétaire.
De la même manière, entre 1981 et 1983 en France, le plan de relance du gouvernement Mauroy n’a eu pour conséquence qu’une montée de l’inflation.
Par ailleurs, une politique d’austérité, de rigueur, influe également sur le niveau de l’activité économique. Cette politique, étudiée par MiltonFriedman, prix Nobel en 1976, vise à diminuer la demande des ménages, afin de diminuer le taux d’inflation et de diminuer la dette. La consommation, et donc la demande des ménages, peut être freinée par l’augmentation des prélèvements obligatoires et la diminution des prestations.


B Un moyen d’agir sur l’orientation de l’activité
En favorisant ou en défavorisant certains domaines, les...
tracking img