Le capitalisme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 20 (4878 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
LE CAPITALISME

Introduction : définition du capitalisme
* Le capitalisme est un système économique et social juridiquement et politiquement fondé sur la propriété privée des moyens de production
associée au principe de liberté de propriété individuelle permettant à l’acteur économique de disposer librement des biens dont il est propriétaire (libre de l’utilisation et des fruits del’utilisation) -> possibilité d’utiliser librement son capital et ses profits dans le respect des règles imposées par l’Etat -> Liberté contrainte par les Institutions.

* Sa finalité est l’accumulation du capital fondée sur la réalisation du profit maximum
2 conséquences :
* La maximisation des profits tend les propriétaires du capital à optimiser l’utilisation des ressources (travail etcapital) -> recherche de gains de productivité -> rechercher permanente d’amélioration des systèmes productifs en terme de compétitivité et productivité. (qualitatif)
* Le capital accumulé est systématiquement réinvesti (quantitatif : plus de machines)
* CROISSANCE

* Il est un mode de production régulé par les diverses formes concurrentielles du marché et par des interventionspubliques plus ou moins importantes
Marché = mode de coordination décentralisé (pas d’intervention de l’Etat ou d’organisme qui planifie) fonctionnant sur la base de signaux donnés par les prix. Efficace lorsque les agents disposent d’une liberté d’utilisation sur leur propriété (une demande trouve une offre).
SMITH : la main invisible.
Le développement du marché = complémentarité des gainsde productivité.
SMITH, RICARDO : avantages de la spécialisation :
* Spécialisation -> plus de compétence -> gains de temps -> gains de productivité
* Spécialisation -> développement des transactions de marché
* Lien entre spécialisation, marché et gain de productivité
* Cercle vertueux
Les institutions = ensemble de règles, formelles ou informelles auxquelles lesacteurs adhère généralement, pour des raisons normatives, cognitives (réduire l’incertitude) ou matérielles (fonder leur activité).
Elles sont essentielles pour le bon fonctionnement du marché (ex : règles de circulation des marchandises, respect des droits de propriété) -> interventions diminuent les coûts et les risques.

* Son organisation sociale se compose de détenteurs decapitaux et de salariés qui louent leur force de travail
La structuration sociale et salariat : vente de leur force de travail par les salariés contre une rémunération sur le marché du travail. Salariat = classe sociale organisée. Cette émergence -> conflit d’intérêts (partage des ressources)
BOLTANSKI
Caractéristique qui différencie le capitalisme contemporain du capitalisme industriel.Section I – Les mutations historiques du capitalisme
* Le capitalisme commercial (ou marchand) : du Moyen-âge au XVIIème siècle
Apparition d’un private market (réservé à une classe de marchands et de négociants détenant une masse importante de capitaux qu’ils peuvent investir à LT) et d’un public market (contrôlé)

* Le capitalisme industriel : XVIIIème siècle
Suite à la révolutionindustrielle.
D’abord en Angleterre et ensuite en Europe et Etats-Unis.
Ensemble de mutations des systèmes économiques se cumulant pour fabriquer un système complexe capable de s’autoréguler :
* Progrès techniques :
* Dans l’agriculture : mécanisation, progrès chimiques -> gains de productivité + libéralisation du travail pour l’industrie + profits réinvestis dans de nouvelles activités* Dans l’industrie : grandes inventions (énergie mécanique, métallurgie) -> rendements, gains de productivité, baisse des coûts de production et de transport
* Nouvelles organisations de la production : division du travail (horizontale et verticale)
* Systèmes politiques nouveaux -> nouvelles idéologies (Siècle des Lumières) et changements juridiques importants -> exaltation...
tracking img