Le cheval an spectacle

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 22 (5462 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le cheval en spectacle

Dossier de
Marie-France Roland

Introduction

Le cheval fascine, c'est un animal qui a une part importante dans le cœur et l'esprit humain.
Depuis l'époque préhistorique, durant laquelle c'est un animal proie, l'Homme semble particulièrement touché par lui, ses nombreuses représentations dans les grottes de Lascaux nous l'attestent. En effet pourquoi peindreun animal qui ne nous intéresse pas ?
Pendant longtemps le cheval fut chassé pour sa viande, sa domestication se fait assez tardivement (autour des 5000 ans avant Jésus-Christ) après celle du chien, du porc et du mouton (1200 av JC). Mais « La plus belle conquête de l'Homme » comme nous le dit Buffon, va révolutionner notre façon de vivre, par le transport de marchandises, les déplacements plusaisés... Sa force, sa vitesse, son agilité en font un redoutable auxiliaire de guerre pour les peuples qui ont sut le domestiquer.
Les premiers cavaliers sont extrêmement habiles sur leur montures car il n'existe aucun harnachement. Au premier siècle avant Jésus Christ les Numides Africains utilisaient une corde attachée par un nœud coulant autour de l'encolure de leurs montures, celles-ciaccéléraient ou ralentissaient (sous peine d'être étranglées) à la guise de leurs cavaliers, pour tourner de gauche à droite ils utilisaient une baguette qu'ils tapotaient sur la tête du cheval. Les Parthes, au bord de l'Euphrate, utilisaient le mors, redoutables guerriers ils étaient capables de tuer des ennemis en tirant des flèches derrière eux au grand galop. Les cavaliers montèrent à cru jusqu'en1000 bien que la selle et les étriers apparaissent en Asie vers 400. L'aisance que ces harnachements apportèrent aux cavaliers entraina logiquement une perte dans l'art de monter.
C'est en retrouvant cet art, qui faisait croire aux peuples ne connaissant pas le cheval domestiqué voir un animal au corps de cheval et à la tête d'homme, et en l'associant à une éducation poussé de l'animal, que lecheval devint animal de spectacle.

L' Homme charmé par
l'animal:

Pourquoi l'Homme a t-il un attrait vraiment particulier pour cet animal ?
Il conjugue un flot de qualité: la force, la grâce, la vitesse, la noblesse, la générosité... qualités que l'être humain aimerait s'approprier. De plus le cheval ne sera jamais entièrement soumit, bien que dressé à la perfection il gardera toujours soninstinct sauvage qui peut le faire partir au quart de tour. Cela le rend attirant car nous aimons le risque, le danger, dresser ce qui est indomptable, avoir le contrôle sur une véritable force de la nature. L'homme ne pourra pas rivaliser par la force physique en face d'une masse de muscles de 600 kilos, même avec des éperons, une chambrière, un mors dur, une bride. Il doit établir une relation deconfiance (ou de domination selon les techniques de dressage) et créer un véritable lien pour obtenir quoi que ce soit du cheval. Pour le dresser il faut du temps, de la patience, de l'investissement. Le cheval est généreux par nature, mais il peut vite être 'blasé' à trop être poussé contre sa volonté, il faut aller dans son sens, mêler plaisir et apprentissage pour qu'il donne le meilleur delui même. Il y a nécessairement affection et complicité dans la relation du dresseur et de l'animal.

Qui, aimant un temps soi peu cet être, n'a jamais touché du doigt le rêve d'avoir une relation totalement privilégié avec un cheval, se donnant entièrement et uniquement à nous ?
Ce rêve est tellement fort qu'il est inscrit dans notre culture: Le centaure, alliance parfaite entre Homme etanimal. La tête et l'intelligence de l'humain en fusion avec le corps fort et rapide de l'animal. Tous cavaliers veulent être en union parfaite avec leurs monture, le centaure est l'image extrême de cette union. Le cavalier pense, le cheval exécute. La licorne, cheval blanc immaculé, proche de la chèvre (barbichette et sabot de bouc), est, dans l'imaginaire collectif, un animal sauvage et brutal...
tracking img