Le financement des pme pmi

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1216 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
LE FINANCEMENT DES PME-PMI : La Tunisie, La France, La CEE & Le Canada
La petite et moyenne entreprise PME constitue un opérateur économique important dans l’économie du pays. Ce n’est d’ailleurs pas le cas uniquement de la Tunisie mais de beaucoup de pays un peu partout dans le monde, puisque ce segment d’entreprise constitue un opérateur très important dans des pays comme la France, l’Italie,l’Angleterre ou le japon. Eu égard à leur contribution à la création d’emplois et à la réduction du taux de chômage, les PME occupent une place prépondérante dans le tissu économique des pays arabes en ce sens que la petite entreprise représente en Tunisie, près de 42,3 % du total des entreprises, 99,7 % en Egypte, 93,2 % en Jordanie, 80 % au Liban et près de 56 % dans la bande de Gaza. Pourdonner la pleine mesure d’importance de la PME en Tunisie et un peu partout dans le monde, il est généralement admis que les concours bancaires annuels sous formes de crédit touchent pour moitié la petite et moyenne entreprise. Ainsi, en Tunisie environ 800 à 900 millions de dinars sont octroyés à ce segment de clientèle différencié. Le modèle économique national repose aujourd’hui, et en grandepartie, sur un soutien total aux initiatives, surtout innovant. Car c’est à ce niveau-là qu’on peut prétendre à des activités à forte valeur ajoutée et largement génératrices de postes d’emploi. Toutefois, toute initiative innovante a besoin d’investissements adéquats. D’où la nécessité de s’entourer d’une assise de financement très solide. Il est vrai que tout financement correct est une conditionindispensable à la pérennité de la future entreprise. Il faut donc savoir identifier rapidement toutes les ressources financières adaptées aux besoins réels de ces nouvelles activités. Les activités innovantes ont besoin, justement, d’une complémentarité financière totale. La signature, le 24 juin 2005, d’une convention de cofinancement entre la Banque pour le développement des PME (créée en mars2005) et le reste des banques, ainsi que le projet d’une deuxième convention avec les Sicar régionales, donnent toute sa profondeur à la question du financement de l’entreprise et des projets innovants. Le rôle de la banque consiste justement «à centraliser les demandes de projets, pour les traiter et les accompagner tout au long de leur réalisation, en complémentarité totale avec les autresstructures financières». La banque a reçu environ 115 projets. En plus des dix approuvés, 83 projets sont actuellement en cours d’examen dont la valeur totale d’investissement de ces projets est d’environ 94MD. Les crédits demandés sont de l’ordre de 58MD. La part de la banque des PME serait de 32MD. On observe dans ce contexte que «la porte est ouverte même aux activités agricoles, à condition qu’ellessoient porteuses d’une meilleure valeur ajoutée et orientée en grande partie vers l’export». Par ailleurs, on note que la banque «finance également les projets d’extension, à condition qu’ils ne soient pas liés à des restructurations financières ». D’ailleurs, sur les 83 projets actuellement à l’étude, 7 sont d’extension.

D’un autre côté, et pour élargir sa base de financement, «la banque adécidé de baisser le plancher de financement à 80 mille dinars au lieu de 100 mille, car le plafond de financement de la BTS se limite à 80 mille». Il faut donc combler cette tranche de 20 mille. Ainsi, la banque finance tous les projets dont l’investissement varie entre 80 mille et 4 MD. Il est clair que la Bfpme est une chance réelle pour consolider encore plus le tissu des PME, qui sont appelées àfaire valoir leur compétence et leur savoir-faire. En France, et en absence de définition légale des Petites et Moyennes Entreprises, la Confédération générale des petites et moyennes entreprises CGPME considère qu’elles regroupent celles, quelle que soit leur forme juridique, dans lesquelles les Chefs d’Entreprise assument personnellement et directement les responsabilités financières,...
tracking img