Le moyen-orient

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2598 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
PORTA-BONETE Emmanuelle
NADAL Lucie
LAPORTE-MAYNADIER Alix

Commentaire d'histoire,
Le mandat britannique en PALESTINE

A la fin de la Première Guerre mondiale, l’Empire ottoman, ancien allié de Guillaume II kaiser de l’Empire allemand, se trouve partagé entre les vainqueurs occidentaux et notamment la France et la Grande-Bretagne. La Société des Nations (SDN), introduite par le Traité deVersailles de 1919, est crée dans le but de préserver la Paix dans le monde en résolvant les conflits par la négocication et l’amélioration de la qualité de vie. Le Président des Etats-Unis, Wilson, refusant l’impérialisme occidental, milite pour « le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes ». Suite au traité de Sevres (1918) et à l’accord San-Remo (1920), la Grande-Bretagne se voit attribuer leterritoire de la Palestine. A la différence du protectorat et de la colonie, ce nouveau système juridique, institué par la SDN, est un mandat qui doit être transitoire et déboucher à court terme à l’indépendance. Ainsi, puisque les populations ne sont pas jugées mûres pour accéder à l’indépendance et s’auto-gouverner, elles seront placées sous la tutelle de puissances mandataires. Par ailleurs,la présence anglaise semble se justifier par les nombreux troubles entre communautés, notamment juives et arabes.
C’est dans ce contexte que la SDN rédige la charte du mandat britannique en Palestine qui sera ratifiée le 24 juillet 1922. Cette charte est un texte juridique relevant du droit international.
De ce fait, nous nous demanderons comment la Grande-Bretagne réorganise la vie politique,économique, religieuse de la Palestine selon les principes de la SDN. Nous étudierons en quoi la Palestine est un territoire sous domination anglaise et sur quels plans la présence juive est imposée par les Anglais en Palestine et quelles en sont les conséquences.

Ainsi donc, la Palestine passe dès 1922 sous domination anglaise. C'est dans ce contexte historique, propice à l'occupationanglaise, que ces derniers vont s'attribuer les pleins pouvoirs tout en essayant de conserver un certain équilibre entre les peuples.
A la suite de la déclaration Balfour, garantissant les droits des sionistes sur la Palestine signée en 1917, on assiste à un mouvement de protestation du peuple arabe, qui se sent menacé par la présence juive grandissante sur leur Terre. Les Britaniques tentent deconclure une entente entre Faysal, le leader arabe, et les sionistes, sous la directive de Weizmann. Le 3 juin 1919 un accord est signé entre ces deux presonnages mais il reste très ambigue puisqu'il reprend des idées de la déclaration Balfour et parle d'un état arabe en Palestine. Cela amène à une situation paradoxale et compliquée à gérer. De ce fait, dès mars 1920, les nationalistes arabesprovoquent un début d'émeute contre les juifs, qui répliquent. Jusqu'en 1920, la Palestine est sous administration militaire Britanique. Aucune déclaration n'est faite sur l'avenir de la Palestine, ni les arabes, ni les sionistes ne savent comment les choses vont évoluer. Pourtant, le 30 juin 1920, un haut commisaire anglais Sir Herbert Samuel est nommé en Palestine. De confession juive, il est doncfavorable à la cause sioniste. Il tentera donc de s'entendre avec les arabes. Après les troubles de 1920 Herbert Samuel suspent l'immigration juive. Une délégation arabe est mise en place et est reçue par le président anglais Churchill.
C'est dans ce contexte tendu que les autorités britaniques préparent ce mandat. Les prétextes de leur occupation sont cités et expliqués dans les considérants. Ainsile mandat britanique s'appuit sur une volonté apparente de protéger la commauté juive et de la développer en Palestine; ils parlent de "foyer national pour le peuple juif". Cela ne signifie en aucune façon que les Anglais donnent aux juifs un Etat mais qu'ils soutiennent la communauté. De ce fait ils lui accordent leus propres institutions, on peut le voir à l'article 4: "un organisme juif...
tracking img