Le mythe d'icar

Pages: 2 (276 mots) Publié le: 28 mars 2011
Fils de Dédale et d'une esclave : il meurt des inventions de son père, qu'il utilise sans tenir compte des avertissements paternels : "Je te préviens,Icare, il faut mener ta course à une hauteur moyenne. Vole entre les deux." Emprisonné dans le labyrinthe avec son père qui avait aidé Ariane et Théséeà tuer le Minotaure, il réussit à s'évader de sa prison avec l'aide de Pasiphaé et grâce aux ailes que Dédale lui a faites et qu'il a fixées avec de lacire sur ses épaules : il s'envole au-dessus de la mer. Mais, malgré tous les conseils de prudence, il s'élève de plus en plus haut, de plus en plus prèsdu soleil : la cire fond et Icare tombe dans la mer (La chute d'Icare). Image des ambitions démesurées de l'esprit, Icare est le symbole de l'intellectdevenu insensé... de l'imagination perverse ; il est une personnification mythique de la déformation du psychisme, caractérisée par l'exaltationsentimentale et vaniteuse envers l'esprit. Icare représente le nerveux et son sort. La tentative insensée d'Icare est restée proverbiale pour la nervosité àson plus haut degré, pour une forme de maladie de l'esprit : la folie des grandeurs, la mégalomanie. Icare est le symbole de la démesure et de latémérité, la double perversion du jugement et du courage.

Les auteurs chrétiens des premiers siècles ont vu dans la mésaventure d'Icare l'image de l'âme quiprétend s'élever vers les cieux sur les ailes d'un faux amour, alors que, seules, les ailes de l'amour divin pourraient favoriser son ascension.
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Mythe
  • le mythe
  • Mythe
  • le mythe
  • Mythe
  • les mythe
  • Le mythe
  • Le mythe

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !