Le mythe d'oedipe

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (914 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
LE MYTHE D'OEDIPE
Qu'est-ce qu'un mythe ?
La postérité littéraire d'Oedipe est immense. Du XIIème siècle avec La roman de Thèbes au XXème siècle avec pour dernière version celle de Gide, oncompte de nombreuses adaptations du mythe au théâtre, particulièrement. Ce mythe ne cesse de se métamorphoser sans pour autant s'affranchir des données de la légende. Cette vivacité du mythe et sasurvivance depuis quelques vingt-cinq siècles semblent signifier que l'énigme que constitue le destin d'Oedipe n'a pas encore trouvé de réponse, voire ne trouvera jamais de réponse. La quête de soi, leproblème de son identité, le problème de la fatalité et du libre arbitre, la culpabilité innocente, sont des thèmes qui continuent de hanter la nature humaine. Si la psychanalyse a consacré le mythe encomplexe universel qui explique la relation de l'enfant avec ses parents, c'est peut-être moins en raison de la relation incestueuses qu'Oedipe entretient avec sa mère que pour les interrogations qu'ila soulevées
Cette page se contente de donner quelques exemples de " réécriture d'Oedipe", dans l'espoir que peut-être votre curiosité littéraire sera éveillée. CORNEILLE : OEDIPE 1659 :dans cette pièce, Corneille avoue, dans l'avis Au lecteur, avoir "pris une autre route"que les auteurs grecs. Oedipe est considéré par Dircé, fille de Laïos comme un usurpateur de son pouvoir. Deplus, amoureuse de Thésée, elle refuse d'obéir à Oedipe qui veut qu'elle épouse Hémon, le fils de Créon. Une rumeur dit que le fils de Laïus est en vie et Oedipe le fait rechercher car il sait que sonpouvoir est encore plus en danger qu'avec Dircé. Thésée fait croire à Jocaste qu'il est ce fils, mais Jocaste est sceptique. Phorbas, un des hommes qui accompagnait Laïos dans le voyage qui lui coûta lavie, met hors de cause Thésée mais reconnaît le meurtrier en Oedipe qui laisse le trône à Thésée. Comme chez Sophocle, Jocaste se suicide mais. Corneille n'a pas repris le thème de la mutilation...
tracking img