Le pib est un indicateur imparfait de la richesse créé

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (945 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Devoir maison : Initiation à la question de synthèse : les limites du PIB

Document 1 : L’économie souterraine
Une des raisons de l’imperfection des comptes nationaux est l’existence d’unsecteur productif parallèle à l’économie enregistrée par les statistiques. En gros, […] l’économie souterraine peut se décomposer en trois secteurs. Tout d’abord, une activité productrice mais illicite :le commerce de drogue, le proxénétisme, etc. Cette part échappe complètement aux comptables nationaux qui ne tentent pas de l’évaluer. Il existe aussi tout un pan de l’économie où l’activité estlégale, mais non déclarée. Soit parce que les entreprises elles-mêmes ne sont pas déclarées : du peintre amateur qui offre ses services pour l’appartement du voisin aux ateliers clandestins organisés ; onparle alors de travail au noir. Soit parce que l’entreprise est enregistrée, mais qu’elle ne déclare pas l’ensemble de son activité : il s’agit alors de fraude fiscale.
Les comptables nationauxredressent les statistiques de base pour tenir compte de cette économie souterraine. L’INSEE l’estime à 4 % du PIB, dont un peu plus de 1 % pour le seul travail au noir. L’ensemble est loin d’êtrenégligeable.

Louis Maurin, « Comment construit-on le PIB ? », Alternatives Economiques n°143, décembre 1996.
1. Que signifie le terme « économie souterraine » ?
2. Quelles sont les composantes del’économie souterraine ? Illustrez par des exemples.
3. La comptabilité nationale prend-elle en compte l’économie souterraine ?

Document 2 : Le PIB, une mesure discutable de la richesse
Le PIB exclutde sa mesure nombre d’éléments essentiels au bien-être social et individuel, mais qui ont, pourrait-on dire, la malchance d’être gratuits : l’air que l’on respire, le silence de la nuit, un paysage quel’on admire… Il ne prend pas plus en compte toutes les activités non marchandes qui contribuent de manière majeure à notre bien-être : les services rendus entre voisins, le bénévolat et, bien...
tracking img