Le portrait de triboulet

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (907 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Triboulet, un personnage pathétique. Malgré ses apparences de personnage grotesque, il peut s’avérer être un protagoniste bouleversant.
C’est le coup du sort. Triboulet est un personnagedésabusé. Dans sa tirade (v463-500), Triboulet déplore sa triste destinée. C’est un fait, le personnage n’est reconnu que pour ses talents de bouffon. Evidemment, il considère que ce n’est pas de sa faute,« la nature et les hommes » (v463) l’ont mit dans cette situation. Ceux-ci l’ont fait « méchant, bien cruel et bien lâche » et l’ont réduit au statut de bouffon, de personnage grotesque et difforme.Triboulet est obnubilé par son tragique destin. Il y pense en permanence « Toujours cette pensée ! Et, qu’on veille ou qu’on dorme » (v466) mais est vite rattrapé par la réalité « Je suis bouffon decour ! »(v468).Le personnage dénonce son quotidien monotone qui est de faire rire et uniquement de faire rire la cour «  ne vouloir, ne pouvoir, ne devoir et ne faire que rire ! »(v469-470).Triboulet sesent déshonoré et humilié, « Quel excès d’opprobre et de misère !»(v470).Il estime qu’il n’a pas le droit de pleurer ou de ne pas rire étant donné son statut de bouffon, il a le devoir de divertir lacour, il ne peut montrer ses émotions dans ce milieu si superficiel. De part ce champ lexical plutôt émouvant, voire tragique et particulièrement touchant, le dramaturge fait ressortir le côté pathétiquedu personnage de Triboulet. Celui-ci suscite une certaine émotion chez le spectateur, c’est bouleversant, Triboulet étant traditionnellement un personnage grotesque, dépourvu d’une certainesensibilité, le contraste fait ici est très marquant.
Un personnage dans l’ombre…Triboulet traduit un état de désenchantement, de désespoir. Il ne supporte plus de faire semblant et d’être sousestimé en permanence. On perçoit un mal-être chez Triboulet, on découvre un personnage complexé « pris dans un corps mal fait où je suis mal à l’aise, tout rempli de dégoût de ma difformité »...
tracking img