Le romantisme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1377 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Contexte politique et social :

1804 : Ier Empire – Napoléon Ier empereur des Français.
1805 : Bataille d’Austerlitz.
1814 : 1ère abdication de Napoléon Ier.
1815 : 2ème abdication de Napoléon Ier.
1815 – 1848 : Restauration.
1815 – 1824 : Louis XVIII.
1824 – 1830 : Charles X, roi de France.
1830 – 1848 : Révolution de Juillet : Louis-Philippe Ier, roi des Français.
1848 – 1852 :Deuxième République – Louis-Napoléon Bonaparte, président de la République.
1852 – 1870 : Second Empire – Napoléon III, empereur des Français.
1867 : Exposition universelle de Paris.
1870 – 1940 : IIIème République
1871 – 1873 : Thiers, Président de le République.
1873 – 1879 : Mac-Mahon, Président de la République.
1879 – 1887 : Grévy, Président de la République.
1887 – 1894 : Sadi Carrot,Président de la République.
1889 : Exposition Universelle à Paris, la Tour Eiffel.
1894 – 1895 : Casimir-Perier, Président de la République.
1895 –1899 : Félix Faure, Président de la République.
1899 – 1906 : Emile Loubet, Président de la République.

Auteurs représentatifs
Chateaubriand (1768-1848)
Lamartine (1790-1869)
Musset (1810-1857)
Hugo (1802-1885)

Introduction

Leromantisme est un courant littéraire, culturel et artistique européen dont les premières manifestations en Allemagne et en Angleterre, datent de la fin du 18ème siècle. C’est un courant de sensibilité et de pensée qui a influencé l’art et la culture de toute l’Europe.
La raison est remplacée par l’émotion et la sensibilité.

La solitude

Le Romantisme fait une place toute particulière au lyrismeet à l'effusion du moi avec un goût marqué pour la mélancolie : les poètes vont donc exprimer leur mal de vivre et leurs souffrances affectives en méditant sur la mort, sur Dieu, sur l'amour et la fuite du temps, sur la nature et sur la gloire.

Un des traits principaux du Romantisme est l’exaltation du « Moi ». En effet, le poète romantique expose ses états d’âmes en un épanchement quitrouve un écho dans l’affectivité de son lecteur. Par exemple « Les Nuits » de Musset ou « Les Contemplations » de Hugo retracent certains épisodes douloureux de la vie de leur auteur. L’utilisation constante du « Je » fait de l’écriture romantique une sorte de miroir dans lequel le poète se retrouve.

Cette sorte de sensibilité se rattache souvent aux thèmes du temps qui passe et de lanature, par exemple sur la nostalgie de l’enfance ou l’importance de la mémoire. Dans sa quête de consolation le poète trouvera dans la nature une confidente en accord avec sa propre sensibilité. Cette nature est souvent sauvage pour mieux refléter les tourments qui agitent l’esprit romantique : bords de mer et tempêtes, bois profonds, forêts mystérieuses, volcans en éruption…

Le romantiqueest enfermé dans son « moi » comme dans une prison, il n’a pas la capacité de sortir par la sensibilité et de se transporter dans celle d’autrui. Et c’est peut-être pour cela que son désir est si inquiet, son besoin de sentir si exigeant car celui qui a des attachements, des liens, n’a pas le cœur nostalgique. Mais être capricieux, n’aimer rien d’une manière forte, c’est le fait de celui qui ne sedétache pas de lui-même, qui s’emprisonne dans sa sensibilité propre, qui n’arrive pas à se « poser ». Le romantique aimerait s’attacher à l’autre mais par sa nature inconstante et trop tournée vers lui-même il n’y arrive pas et pour cette raison se croit à chaque instant irrémédiablement seul.

Extraits :

Victor Hugo, (1802-1885), est un écrivain, dramaturge, poète, homme politique,académicien et intellectuel engagé français, considéré comme l'un des plus importants écrivains romantiques de langue française.

Les Contemplations
« Demain, dès l’aube… »

Je marcherai les yeux fixés sur mes pensées,
Sans rien voir au dehors, sans entendre aucun bruit,
Seul, inconnu, le dos courbé, les mains croisées,
Triste, et le jour pour moi sera comme la nuit....
tracking img