Le rouge et le noir de stendhal: ecriture d'invention

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (997 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Je suis arrivé au bois de Verrières, avec ses grands hêtres et ses rochers où l'on peut se reposer à l'ombre. J'ai vu qu'il y avait un étang derrière ces rochers où les grenouilles pataugent et oùles cerfs et les chèvres viennent se rafraîchir. Nous sommes en été et les rayons du soleil empêchent quiconque de faire dix mètres sans s'arrêter à l'ombre de ces grands rochers. Aujoud'hui, je suisde bonne humeur afin de passer ma journée de congé dans le bois, à observer la faune et la flore. En arrivant près de l'étang, j'ai vu mon reflet dans l'eau : mon visage m'a paru très pâle, sansdoute à cause de la lumière du soleil qui me frappe sur la tête et mes yeux sont de la même couleur que mes cheuveux, noirs. J'ai continué ma route tout en réfléchissant sur les obstacles qui pourraitm'empêcher de m'élever dans la société comme mon physique, mes idéaux ou juste ma personnalité. Repenssant à ma carrière professionnelle, je me suis souvenu du moment où M. deRênal et moi-même, sommesdisputés car il me reproche d'avoir délaissé ses enfants. Dans ma vie, je n'ai qu'un seul but, avoir une carrière aussi remarquable que celle de Napoléon.

Dans ce bois, une colline surplombe toutles plus grands arbres. J'ai gravi la colline péniblement car elle est raide et car le chemin est parsemé d'embûches et de trous. En voyant que je peine à monter, j'ai pensé que les étapes que jedois passer sont comme l'ascension de cette colline ce qui m'a donné la force de continuer. J'ai pris la direction d'un sentier à peine marqué quand tout à coup, je me suis aperçu que je me trouve surun grand rocher qui offre une vue incroyable sur le village de Verrières et ses alentours. Debout sur ce rocher, j'ai eu une sensation de grandeur car j'ai imaginé que ce rocher est mon trône et qu'ilreprésente la place qui m'est déstinée. En contemplant l'horizon, le vent m'a carressé la tête comme si j'ai atteint les cieux. Petit à petit, le vent s'est intensifié et les nuages ont fait leur...
tracking img