Le sexe, un aphrodisiaque politique?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (286 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 août 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Les deux faits marquants de ces trois dernières semaines, la mort de Ben Laden et l’affaire DSK, montrent dans quel mesure sexe et politique peuvent être étroitementliés. Ajoutons à cela une avidité de pouvoir et nous obtiendrons le cocktail explosif qui peut faire basculer tout destin humain (mais ça, c’est une autre histoire,passons).

Je m’explique. Oussama Ben Laden, musulman plus que pratiquant, polygame – cinq femmes tout de même- vouait une espèce d’amour-haine à l’Occident: désirantdétruire notre civilisation, il était aussi un fervent amateur de films, hum, à tendance pornographique. Enfermé depuis plus de cinq ans dans son bunker, sans Internetni téléphone mais avec ses cassettes, il a réussi à semer dix ans durant, des dizaines d’agents secrets à ses trousses. Il fallait redoubler de créativité,d’ingéniosité pour parvenir à coordonner, sans se faire repérer, toutes ses actions tristement célèbres. Et si, ceci reste une hypothèse, son jardin très secret lui avait permis demanière indirecte de se maintenir activement au sommet d’une organisation nébuleuse?

Quant à DSK, il cultivait parait-il son aura politique en s’essayant au sport,que dis-je, à l’art de la séduction. C’est mathématique: plus il y a de jolies femmes, plus l’homme se sent confiant, rayonnant, plus il excelle dans sa profession.Et ne croyez pas que c’est évident! Il faut là aussi ruser pour ne pas se faire prendre, éveiller les soupçons, mettre en péril sa carrière.

D’aucun puise leurtalent, voire leur génie dans une libido sans bornes. Surtout dans le domaine artistique, mais qui a dit que la politique n’était pas aussi un art à sa manière?
tracking img