Le suaire de turin

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (547 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La science est trop sérieuse pour ne pas être prise avec le sourire. La chronique de Frédéric Lewino, journaliste auPoint.
Moi, je rends les armes. Depuis trente ans que j'officie comme journalistescientifique, j'ai assisté à tellement de joutes entre les tenants de l'authenticité du Saint-Suaire et les partisans d'un faux médiéval que j'en suis dégoûté. J'en ai franchement marre d'empiler lesarguments des uns et des autres. C'est sans fin. À vous, lecteurs, de prendre la relève. À la suite de cet article, déposez un commentaire pour dire en quelques mots quelle est votre foi et sur quelargument elle repose.
Pour initier le débat, je vous livre la dernière passe d'armes portée par le Britannique Thimothy Jull, un spécialiste de la spectrométrie de l'université d'Arizona. En 1988, ilfaisait partie de l'aréopage de savants choisis par l'Église pour expertiser le suaire de Turin. Une datation au carbone 14 d'un fragment du linceul avait alors estimé que le tissu avait été fabriquéentre 1260 et 1390. Normalement, le carbone14 fait office de juge de paix incontestable. Pour tous ceux qui croient en la science, le débat est terminé. Le suaire est une habile création médiévale.Mais c'est mal connaître la pugnacité des partisans de l'authenticité. Au lieu de rendre les armes, ils affirment que les fragments analysés ont été prélevés sur une partie rapiécée au Moyen Âge dulinceul. En effet, ce dernier avait failli brûler en 1532 dans l'incendie de la Sainte-Chapelle du château des ducs de Savoie, à Chambéry, où il était alors conservé. Des pièces avaient alors été cousuespour remplacer les parties calcinées. Ce seraient elles qui auraient été datées au carbone 14 !
Après vingt-deux ans, le très patient Thimoty Jull porte sa contre-attaque dans larevue Radiocarbon.Dans un article scientifique, il publie ses derniers travaux qui établiraient, preuves en image à l'appui, que les fragments étudiés en 1988 ont bel et bien été découpés dans une partie originelle du...
tracking img