Le temps des noyaux

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1481 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Corpus de poèmes engagés
Victor Hugo,
Bêtises de la guerre

Jacques Prévert,
Le temps des noyaux

Jean Genet,
Le condamné à mort

Paul Eluard,
Liberté

 

Victor Hugo, Bêtise de la guerreOuvrière sans yeux, Pénélope imbécile, Berceuse du chaos où le néant oscille, 
Guerre, ô guerre occupée au choc des escadrons, 
Toute pleine du bruit furieux desclairons, 
Ô buveuse de sang, qui, farouche, flétrie, 
Hideuse, entraîne l'homme en cette ivrognerie, 
Nuée où le destin se déforme, où Dieu fuit, 
Où flotte une clarté plus noire que la nuit, 
Folle immense, de vent et de foudres armée, 
A quoi sers-tu, géante, à quoi sers-tu, fumée, 
Si tes écroulements reconstruisent le mal, 
Si pour le bestial tu chasses l'animal, 
Si tu ne sais, dansl'ombre où ton hasard se vautre, 
Défaire un empereur que pour en faire un autre ?

Jacques Prévert, Le temps des noyaux
 
Soyez prévenus vieillards soyez prévenus chefs de famillele temps où vous donniez vos fils à la patriecomme on donne du pain aux pigeonsce temps-là ne reviendra plusprenez-en votre partic’est finile temps des cerises ne reviendra pluset le temps des noyaux nonplusinutile de gémirallez plutôt dormirvous tombez de sommeilvotre suaire est fraîchement repasséle marchand de sable va passerpréparez vos mentonnièresfermez vos paupièresle marchand de gadoue va vous emporterc’est fini les trois mousquetairesvoici le temps des égoutiers
 
Lorsque avec un bon sourire dans le métropolitainpoliment vous nous demandiezdeux points ouvrez les guillemetsdescendez-vous à laprochainejeune hommec’est de la guerre dont vous parliezmais vous ne nous ferez plus le coup du père Françaisnon mon capitainenon monsieur un telnon papanon mamannous ne descendrons pas à la prochaineou nous vous descendrons avanton vous foutra par la portièrec’est plus pratique que le cimetièrec’est plus gaiplus vite faitc’est moins cher
Quand vous tiriez à la courte paillec’était toujours lemousse qu’on bouffaitmais le temps des joyeux naufrages est passélorsque les amiraux tomberont à la merne comptez pas sur nous pour leur jeter la bouéeà moins qu’elle ne soit en pierreou en fer à repasseril faut en prendre votre partile temps des vieux vieillards est fini
 

Lorsque vous reveniez de la revueavec vos enfants sur vos épaulesvous étiez saouls sans avoir rien buet votre moelleépinièrefaisait la folle et la fièredevant la caserne de la Pépinièrevous travailliez de la crinièrequand passaient les beaux cuirassierset la musique militairevous chatouillait de la tête aux piedsvous chatouillaitet les enfants que vous portiez sur vos épaulesvous les avez laissés glisser dans la boue tricoloredans la glaise des mortset vos épaules se sont voûtéesil faut bien que jeunesse se passevousl’avez laissée trépasser
 
Hommes honorables et très estimésdans votre quartiervous vous rencontrezvous vous congratulezvous vous coagulezhélas hélas cher Monsieur Babylasj’avais trois fils et je les ai donnésà la patriehélas hélas cher Monsieur de mes deuxmoi je n’en ai donné que deuxon fait ce qu’on peutce que c’est que de nous…avez-vous toujours mal aux genouxet la larme à l’œilla fausse morve dedeuille crêpe au chapeaules pieds bien au chaudles couronnes mortuaireset l’ail dans le gigotvous souvenez-vous de l’avant-guerreles cuillères à absinthe les omnibus à chevauxles épingles à cheveuxles retraites aux flambeauxah que c’était beauc’était le bon temps
 
 

Bouclez-la vieillardscessez de remuer votre langue morteentre vos dents de faux ivoirele temps des omnibus à cheveuxle temps desépingles à chevauxce temps-là ne reviendra plusà droite par quatrerassemblez vos vieux osle panier à saladele corbillard des riches est avancéfils de saint Louis montez au ciella séance est terminéetout ce joli monde se retrouvera là-hautprès du bon dieu des flicsdans la cour du grand dépôt
 
En arrière grand-pèreen arrière père et mèreen arrière grands-pèresen arrière vieux militairesen...
tracking img