Le vatican

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (383 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 juillet 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le Vatican

Les études les plus récentes sur Hitler et le Vatican s’appuient sur les archives nouvellement ouvertes par Jean-Paul II en 2003 et par Benoit XVI en 2006 en ce qui concerne lepontificat de Pie XI. Les dossiers en rapport avec Pie XII sont communicables depuis 2009.

Depuis les années 1960 avec la parution de la pièce de théâtre Le Vicaire de Rolf Hochhut jusqu’au début desannées 2000, les historiens ont condamné Pie XII sans vraiment avoir tenu compte des documents publiés par le Saint-Siège.

Avec les nouvelles archives, le ton des historiens est à présent plus nuancé. P.Godman remet en cause l’idée selon laquelle Pie XII aurait été le « Pape de Hitler » et montre que Mgr Pacelli, nonce à Berlin sous Pie XI et futur Pie XII, est hostile au national-socialisme etn’est pas antisémite[1]. H. Wolf montre par ailleurs que le Saint-Siège s’est résigné à signer le Concordat car un pistolet était posé sur la tempe du secrétaire d’Etat[2].

Cependant, Godman reproche àPie XI et à Mgr Pacelli de ne pas avoir adopté la bonne stratégie face à Hitler. En effet, leur stratégie a consisté à défendre à tout prix le concordat de 1933 pour protéger les catholiquesallemands. D’où le choix de l’encyclique de 1937, sorte de « compromis boiteux entre la préoccupation de la hiérarchie allemande et les inquiétudes de Rome » selon Godman, plutôt que celui du Syllabus (=les 14points de 1935 sur la menace représentée par le nazisme, pour l’Eglise en particulier et pour le christianisme en général). Si Godman regrette cette forme de passivité, les historiens ont plutôtl’air de comprendre l’attitude du Pape estimant qu’il n’y avait pas de choix entre une bonne et une mauvaise solution, mais entre plusieurs mauvaises solutions. Selon eux, Pie XI et Pie XII ont choisid’être des diplomates artisans de la paix plutôt que des martyrs pour la cause. D’ailleurs, certains historiens semblent estimer que l’encyclique constitue une réelle condamnation du nazisme....
tracking img