Le vivant

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2549 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
LE VIVANT

Introduction.

L’opinion commune oppose ce qui est vivant à ce qui est mort. Mais d’un point de vue biologique, cette distinction n’est pas pertinente, la mort n’ayant de sens que dans la logique du vivant : le vivant désigne ce qui est vivant, un être biologique, par opposition aux corps bruts, inanimés. Par exemple, une pierre n’est ni morte, ni vivante, elle est un être physiquemais pas un être biologique.

La biologie est la science qui a pour objet le vivant, et l’histoire des sciences nous apprend que sa naissance comme science est tardive : il faut attendre le XIXme pour que la biologie se constitue comme science. Deux questions :
- Quels sont ses obstacles épistémologiques ? Qu’est-ce qui a empêché sa naissance ?
- Pourquoi une connaissance du vivant etnon de la vie ? Qu’est-ce qui rend possible une science du vivant ?

I. La connaissance du vivant et non de la vie.

A proprement parler, la biologie est connaissance du vivant et non de la vie. Cette différence n’est pas qu’une question de mots : c’est lorsqu’on s’intéresse au vivant et non plus à la vie qu’une science devient possible.

A. La vie et la matière.

Si nousanalysons notre idée spontanée de la vie, la vie apparaît comme un principe immatériel qui anime le corps. Beaucoup d’expressions vont en ce sens : donner la vie, prendre la vie, le souffle de la vie…( D’autres expressions, comme « c’est dur la vie »… désignent par « vie » l’existence humaine, et n’intéressent donc pas notre sujet). Même l’opposition entre corps animés et corps inanimés va en cesens, anima désignant le souffle, l’âme. La vie est conçue comme une chose indépendante de la matière, du corps, qui produit des effets sur lui sans pour autant lui être réductible. D’où l’idée d’un « mystère de la vie », de quelque chose d’inexplicable. La vie ainsi pensée nous intéresse directement : nous tenons à la vie comme à un bien, à une valeur, par opposition à la mort que nous regardonscomme un grand mal que nous craignons. Les religions reprennent toutes cette notion de vie comme principe immatérielle, et se présentent comme des réflexions sur la vie et sur la mort (cf réincarnation, résurrection, vie éternelle etc).

Mais la vie ainsi pensée, non seulement ne peut pas être objet de science, mais en plus constitue le principal obstacle épistémologique à la formation d’une penséescientifique du vivant :
- elle s’oppose au principe scientifique selon lequel seul un phénomène matériel peut expliquer un phénomène matériel (principe mis en place par la physique contre l’explication finaliste issue de la physique d’Aristote[1]),
- elle participe d’un esprit contraire à l’esprit scientifique : la vie nous intéresse affectivement et s’adresse sous forme affective (lacrainte et l’espoir) à l’imagination collective (elle joue le même rôle que le feu, et constitue le même genre d’obstacle épistémologique).

C’est pourquoi la science se détourne de la vie et se tourne vers le vivant comme objet possible de connaissance, doté de caractères corporels propres.

B. Les caractéristiques du vivant.

Deux caractères semblent permettre de définir le vivant.Le premier caractère est son autonomie : le vivant semble contenir en lui-même le principe de son action, de sorte qu’on ne puisse pas expliquer les phénomènes vivants par la seule causalité externe. Il y a certes un milieu extérieur, mais qui n’est pas une explication suffisante.
Le deuxième caractère est l’aspect téléonomique : le vivant semble poursuivre une fin, la conservation de soi et del’espèce. Le corps vivant lui-même est un organisme, càd une totalité dont les parties sont interdépendantes.

Le problème est que ces deux caractères semblent s’opposer à l’explication scientifique en contredisant le principe du déterminisme et le recours à une causalité efficiente. C’est d’ailleurs le vivant pris pour modèle d’explication qui a été l’origine de l’explication finaliste, non...
tracking img