Lecture analytique du lac de lamartine

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1180 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Intro :

Le romantisme est un mouvement littéraire qui se caractérise par l'expression du moi, des émotions et des sentiments tels que la souffrance mais aussi l'enthousiasme. Le romantisme rejoint le lyrisme qui traite de thème comme l'amour, la nature, la nostalgie des souvenirs passés, la fuite du temps...
Alphonse de Lamartine a été inspiré, pour écrire ce poème, par sa liaison avec unejeune femme mariée nommée Julie Charles. Il avait pour habitude de la retrouver au Lac du Bourget à Aix-Les-Bains, mais durant l'été 1817, elle n'est pas venue car elle souffrait d'une grave maladie. Cette extrême déception de Lamartine se traduit dans les vers du poème comme un souvenir heureux de leurs journées passées ensemble. Peu après la fin de l'écriture de ce poème, il apprend la mort de sabien-aimée.
Le Lac est la 13ème méditation du recueil Méditations poétiques qui en compte en tout 24. Ce recueil fut publié en 1820 et connu un succès prodigieux. Méditations poétiques possède quelques caractéristiques du classique (comme les vers en alexandrin) mais il innove surtout par son registre lyrique qui évoque la sensibilité personnelle du poète. De plus il marque la naissance duromantisme en France.
Les thèmes présentés par Lamartine s'entrelacent avec musicalité : il y a la fuite du temps avec une nostalgie des moments passés, la solitude car la femme aimée est partie et ne reviendra plus et la présence de la nature avec notamment le lac auquel Lamartine s'adresse. Ce poème présente une composition nette, soulignée par des effets de rythme, de typographie et de métrique.~~Lecture~~
Alors, en quoi ce poème est-il lyrique et romantique ?
Tout d'abord, une première partie sur les thèmes lyriques de la fuite du temps, de l'amour et de la mort d'un être cher puis une seconde sur les thèmes romantiques de la nature, de la souffrance et de la nostalgie des moments passés et donc de la solitude ressentie.
Et pour finir une conclusion.

Thèmes lyriques

Lelyrisme parle d'un événement intime, douloureux et anecdotique : ici la perte de la femme aimée. L'artiste va le sublimer avec des réflexions philosophiques sur la fuite du temps, la force du souvenir et la puissance de l'écriture artistique qui rend éternel la femme aimée et le poète. Et ses médiations deviennent universelles.

-Musicalité des vers avec des allitérations en « s » vers 9 (fait penserau temps qui passe, qui se faufile), en « l » v 38 (fait penser à l'eau qui coule, sa fluidité) et le rythme est vif : notamment dans les deux premières strophes, il y a absence de points et les enjambements (3-4, 7-8) rallongent les vers.
-L’obsession du temps (v 30 : temps qui fuit) avec champ lexical du temps : "la nuit", "le jour", "l’aurore", "le soir", "les heures", "l’année", "moments","l’éternité". On observe une métaphore du temps : "l’océan des âges" v 3 et v 35-36 assimilé à l’eau → métaphore filée du temps qui coule.
Cette réflexion insiste sur l’impossibilité de l’homme à fixer le temps.
- Thème de la disparition d'un être cher : v 19, après discours de Julie Charles qui s'adresse au temps. Avec alternance d'alexandrins et d'hexasyllabe. Les vers court symbolisentl'éphémère car les paroles de Julie sont rares et précieuses.
-Apostrophes : « oh ! » v 5 et 21 et 49. Ponctuation qui souligne le caractère élégiaque du poème (qqch de triste), son indignation devant la mort et ses doutes. Impératif v 21 ordre au temps, exhortation à profiter au moment présent (comme le carpe diem de Horace). Interrogation : exige une réponse, traduit l'angoisse du poète.
-L’oppositiondes temps verbaux (passé / présent) : le passé évoque le souvenir, l’expérience vécue (strophes 3 et 4). L’imparfait insiste sur la durée des actions et le passé simple sur le caractère bref et inattendu des moments vécus.
Dans notre texte, le présent sert à l’observation générale (7, 13) et à la réflexion. Dans les trois dernières strophes (au début des vers) : le subjonctif présent : les...
tracking img