Le lac, lamartine

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (943 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
COMMENTAIRE LITTERAIRE
Sur « Le lac » de Lamartine

Au XIXème siècle, on voit l’émergence d’un nouveau mouvement romantique. Lamartine publie en 1820 un recueil intitulé « Les Méditationspoétiques ». La publication de celui-ci fut un événement poétique, il va être considéré comme un manifeste. Les poèmes ont des aspects classiques, ce sont des quatrains alexandrins. Lamartine se souvient dela femme aimée grâce au lieu témoin de leur amour. Le poète se retrouve dans un lieu qu’il considère important. Il subit alors douloureusement la fuite du temps. Il se rend donc compte que seule lanature peut conserver la trace de leur amour. Il peut y trouver son réconfort.
Lamartine nous montre qu’il est obsédé par le temps. Cette obsession du temps est le symbole de la peur de l’avenirangoissé et on le voit dans le texte grâce au champ lexical du temps qui passe et vite « Toujours » (v.1), « Un soir » (v.13), « La nuit » (v.32), « L’aurore » (v.31)…
Il implore au temps d’arrêter des’écouler ou de faire marche arrière. Le poème est marqué par l’opposition des temps verbaux, le passé évoque le souvenir, l’expérience vécue (strophes 3 et 4). L’imparfait insiste sur la durée des actions etle passé simple sur le caractère bref et inattendu des moments vécus. Dans le texte, le présent évoque le souhait. A partir du vers 20, il y’a la présence d’apostrophes et de l’impératif présent. Ily’a une correspondance entre les temps : le présent fait naître le souvenir passé. Dans ce poème, les intérro-négatives des vers 41 et 44 soulignent la douleur du poète.
Le temps est tourmenté commel’esprit du temps. On observe la métaphore du temps « L’océan des âges ». C’est une métaphore filée du temps qui coule. La métaphore du temps assimilé à l’océan des âges nous donne une impressiond’immensité, d’infini. Mais l’océan, pour les romantiques, a une connotation d’aventures, de dangers, de périls, de tempêtes qui engloutit les hommes quel que soit leur âge. Lamartine prend...
tracking img