Les accords de grenelle

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2990 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Les accords de Grenelle
ll est généralement admis que les événements de mai 68 ont connu trois phases successives : la crise étudiante, la crise sociale et la crise politique. Il est intéressant de réfléchir sur les transitions de ces glissements. Du 2 aux 13 mai, la contestation est essentiellement étudiante. Les syndicats ouvriers (CGT, CFDT) déclenchent une grève générale et appellent àrejoindre les étudiants qui manifestent depuis le début du mois. Une foule de 800 000 personnes (170 000 selon la police) envahit les rues de Paris aux cris de "10 ans, ça suffit !", en allusion au dixième anniversaire du retour au pouvoir de De Gaulle. Les manifestants dénoncent aussi la société de consommation et le chômage inhérent au régime capitaliste. Jusqu'au 25, les grèves, les occupationsd'usines et les manifestations iront crescendo. C'est ainsi, le général De Gaulle étant en Roumanie, que le premier ministre Georges Pompidou décide d'en terminer avec ces troubles sociaux qui déstabilisent et risquent de paralyser le pays. Il convoque au ministère du travail et des Affaires sociales, hôtel du Châtelet , rue de Grenelle, les membres du gouvernement touchés au premier chef par cettecrise et les partenaires sociaux dans le but de mettre à plat une fois pour toutes les conditions de la reprise de travail et d'y répondre favorablement. Tout doit être mis de son côté pour un retour au plus vite à la normale. La CGT, et son secrétaire général Georges Séguy, comme le gouvernement, sont pressés de voir le calme revenir, si bien qu'ils misent sur un traitement classique du conflit enréclamant de nouveaux droits syndicaux et des augmentations de salaires. La CFDT pour sa part souhaite une transformation des structures et des conditions de travail dans les entreprises. Le texte étudié est un extrait de ce « protocole de Grenelle » du livre de Jean-Daniel Reynaud : les syndicats en France. Jean-Daniel Reynaud est un auteur contemporain né en 1926, normalien et agrégé enphilosophie, il a développé la théorie de la régulation sociale, on y ressent l'influence de la dialectique hégélienne. Ce que nous allons essayer de comprendre c'est, pourquoi et en quoi pouvons-nous dire que ces accords de Grenelle - et notamment la partie du texte qui nous intéresse - sont un moment clé de la crise de mai 68 ? Pour y répondre dans les meilleures conditions nous allons appréhender cesaccords par leurs spécificités puis nous allons nous pencher sur le contenu du procès-verbal.

1/de la forme

La réunion de Grenelle restera dans les mémoires pour ses caractéristiques tout à fait propres ; en effet, cette rencontre a duré 25 heures du dimanche 25 mai au mardi 27 mai 1968. Certains journaux ont parlé de réunion marathon. Les conditions dans lesquelles se sont déroulées lesnégociations ne sont pas sans rappeler celles de Matignon sous la présidence du conseil de Léon Blum entre la CGPF et la CGT en 1936. Comme à l'hôtel Matignon, à l'hôtel du Châtelet les salariés ont eu l'opportunité d'obtenir des acquis sociaux durables (temps et conditions de travail, avancée du syndicalisme etc.) qu'ils ont su saisir.

Les accords de Grenelle - qui n'ont, par ailleurs, jamais étésignés - avaient pour but de mettre à plat les revendications des travailleurs afin que les lois soient promulguées sous peu. Il faut savoir qu'en eux-mêmes ils ne faisaient bien sûr pas loi mais étaient censés en donner l'esprit. « Sur la base dudit document, éventuellement amendé, le gouvernement élaborera un projet de loi relative à l'exercice du droit syndical dans les entreprises. »

Dansl’ouvrage intitulé la France ouvrière, réalisé sous la direction de Claude Willard, Danielle Tartakowsky, évoquant « l’onde de choc » de 1968, soulignait : « La conséquence la plus durable et la plus profonde est la loi du 27 décembre, qui reconnaît la section syndicale d’entreprise. » Elle ajoutait : « Ce point d’appui est d’autant plus important que le mouvement syndical enregistre alors sa...
tracking img