Les ames du purgatoire fiche de lecture

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1060 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
compte rendu de lecture

« les âmes du purgatoire » de mérimée (1834)

1.recherche sur l'auteur

Prosper mérimée (1803-1870)
Né à Paris dans une famille bourgeoise de peintres, Prosper Mérimée fait des études de droits et apprend plusieurs langues (grec, arabe, anglais, russe). Jeune homme cynique et libertin, il fréquente les salons littéraires de son époque.
Prosper Mérimée voyagebeaucoup en France et en Europe. Il se lie d'amitié avec Stendhal et devient un ami de la famille de la future épouse de Napoléon III, Eugénie de Montijo. En 1834, Mérimée est nommé inspecteur général des Monuments historiques. Il entreprend la restauration de nombreux édifices (Pont du Gard, remparts d'Avignon, Cité de Carcassonne…) et commence à faire recenser les monuments français les plusremarquables.
Sur le plan littéraire, Prosper Mérimée est influencé par Walter Scott et Alexandre Pouchkine et aime le mysticisme, l'histoire et l'inhabituel. Ses récits, où il fait preuve de pittoresque sont pleins de mystère et se déroulent à l'étranger. Elu à l'Académie Française en 1844, il demeure toute sa vie très attaché au Second Empire.
Athée comme ses parents, Prosper Mérimée ne donne pasune place importante à l'anticléricalisme dans ses œuvres, mais il le distille souvent dans de courts passages. Parmi les sujets abordés, on peut trouver le comportement scélérat des prêtres, l'hypocrisie, la vénalité, la chasteté et le célibat imposés qui brisent la vie des hommes d'Église, les superstitions, la dévotion à la Vierge Marie… Parmi les pièces de théâtre de Mérimée, "Le Théâtre deClara Gazul" qu'il présente comme ayant été écrit par une comédienne espagnole (Clara Gazul) est sans doute, avec "Le Carrosse du Saint Sacrement" et "Le Ciel et l'Enfer", la plus irrévérencieuse et la plus mécréante de ses œuvres.

2.résumé de l'histoire

Don Juan est le fils espéré du comte don Carlos de Maraña qui veut faire de lui un homme brave tandis que sa mère rêve d’un fils pieux. C’estun enfant très gâté et élevé dans le luxe et l’abondance de biens. Dans sa jeunesse, il fut marqué par un tableau de Moralès qui représentait les tourments du purgatoire infligés à des pécheurs ; tableau qui ornait l’oratoire de la comtesse de Maraña, sa mère. A dix huit ans, Don Juan, doué pour la religion et les armes mais beaucoup moins pour le latin, fut envoyé à Salamanque dans l’une desplus prestigieuses écoles d’Espagne. Là, il fit la connaissance d’un étudiant qui le mit en garde d’un dénommé don Garcia. Don Garcia s’avèrera être le fils d’un ami de son père et prendra Don Juan sous son aile.
Ensemble, les deux hommes décident de séduire deux sœurs : doña Fausta et doña Teresa de Ojeda. En tentant de les séduire, ils sont contraints de tuer don Cristoval et, au lieu de s’enfuirloin, ils sèment leur adversaire par la ruse. Les deux hommes vont parvenir à leurs fins. Don Juan se montre plus fidèle que Don Garcia mais il se lasse vite de cette jeune fille. Ses illusions sur l’amour sont remises en cause. Les deux hommes décident d’échanger leurs compagnes mais Fausta alerte la maison et son père, pensant tuer Don Juan, poignarde sa fille. Don Juan, dans sa fuite, assassinele père de Fausta. Les deux hommes doivent quitter le pays ; ils décident de s’en aller en Flandres sur le front.
Les deux seigneurs agissent alors sous les ordres du capitaine Gomare qui à sa mort lègue son argent à Don Juan afin qu’il lui fasse un enterrement chrétien. Nous pouvons voir que Don Juan n’est pas pieux mais qu’il a peur de l’enfer. De plus, il inspire la confiance pas tant par saparole mais par comparaison avec son compagnon. Don Garcia décide de dépenser tout l’argent du commandant au jeu. Ils doivent partir au front et Don Garcia est tué.
Don Juan décide de retourner en Espagne, à Séville. Il tombe malade et dresse la liste de toutes ses conquêtes ainsi que des professions de leurs maris. Un de ses amis lui fait alors remarquer qu’il n’y a qu’une femme de Dieu qu’il...
tracking img