Les avancees scientifiques

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1095 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
PREMIERE BAC PRO 3 ANS

Proposition de séquence centrée sur l’apprentissage de l’écriture délibérative :

Le dépassement des limites de l’être humain est-il synonyme de perte d’humanité ?

1. Séance à dominante orale

Question de départ posée à la classe ; « Qu’est-ce que l’homme ? Qu’est-ce qui le caractérise ? En quoi est-il différent des animaux ? »
Il s’agit, sans prétentionphilosophique, de permettre aux élèves retrouver un certain nombre de caractéristiques. Par exemple :
* Un homme est un membre de l’espèce humaine (il vit debout, marche sur deux jambes, il est doué de raison et apte au travail et aux arts… )
* Un homme est membre d’une société, d’une communauté, avec des droits et des devoirs.
* Chaque homme est un individu à part entière. Il sedistingue des autres. Il a une histoire, un code génétique.
Pour canaliser les réponses, le professeur peut trouver des pistes dans le Dictionnaire du français usuel de Jacqueline Picoche.
A partir de cette recherche et du débat qu’elle entraîne, on peut annoncer l’objet d’étude : L’homme face aux avancées scientifiques et technique  : enthousiasmes et interrogations.
On interroge ensuiteles élèves : « Quelles questions génère l’intitulé de cet objet d’étude ? » ce qui peut donner l’occasion à la classe de proposer un titre pour la séquence comme « Comment l’homme va-t-il évoluer ? Jusqu’où ira-t-il ? »

2. Séance centrée sur la lecture

Un dossier conséquent (voir éléments proposés ci-dessous) est distribué aux élèves.
Les élèves doivent prendre connaissance et donnerl’idée essentielle de chaque document. Exemple de consigne : « De quoi parle chacun des documents ? Donnez l’idée essentielle en une phrase. » Le travail est à mener individuellement afin que l’ensemble du corpus soit lu.
Mise en commun.
Consigne suivante : «  Regrouper les documents en deux dossiers. »
L’accord se fait vite sur le contenu des deux dossiers. Des titres sont proposés, comme « Laprocréation » et « La cybernétique »
En conclusion, il apparaît que dans chaque dossier, des avancées et des inquiétudes sont à relever.

3. Lecture analytique d’un plaidoyer
.
Le texte analysé correspond à de larges extraits d’un article paru dans le Courrier International n° 900 du 31 janvier 2008, N’ayons pas peur de l’homme du futur, de Johann Hari.
Pistes données après découverte etlecture à voix haute menées par le professeur :
* Question ouverte : «  En quoi ce texte est-il intéressant par rapport à l’objet d’étude ? »
* A partir des réponses de chacun, les élèves ont perçu deux points de vue opposés exprimés : on recherche les deux points de vue et on nomme ceux qui les défendent (bioconservateurs et transhumanistes).
* On retrouve ensuite le point de vue del’auteur, ce qui donne lieu à un repérage des verbes de déclaration et d’opinion ainsi qu’à un travail sur le rôle des pronoms.

4 - Prolongement d’étude de la langue.

On aborde la modalisation de la vérité, les valeurs du « on ». On effectue une recherche des verbes déclaratifs et d’opinion.

5 - Vers l’écriture délibérative : séance d’écriture

Consiqne : « En vous appuyant sur lesinformations du corpus analysé en séance 2 et sur le texte analysé en séance 3 , vous répondrez par écrit à la question suivante : Le dépassement des limites de l’être humain est-il synonyme de perte d’humanité ? Vous respecterez les trois étapes suivantes :
* Certains pensent que le dépassement des limites de l’être humain est synonyme de perte d’humanité …
* D’autres pensent que ….
*Nous pensons ( ou Je pense) que …»

Remarque : certains élèves peuvent demander certaines modifications de consigne. Il ne faut pas hésiter à accepter afin de faciliter la mise à l’écrit.

Correction du premier jet par le professeur
Chaque copie est annotée. La langue n’est pas sanctionnée. Trois conseils maximum sont donnés par copie. On valorise ce qui a été réussi.
Par...
tracking img