Les bourreaux volontaires d'hitler

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1151 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Les Bourreaux Volontaires De Hitler,
Daniel Jonah Goldhagen

Daniel Jonah Goldhagen est un auteur américain né en 1959 à Boston. C’est un diplômé de la prestigieuse université d’Harvard, où il y a étudié la sociologie. Il enseigne aujourd’hui les sciences politiques dans cette même université comme son père avant lui. Sa famille fait partie des rescapés des camps allemands de la deuxièmeguerre mondiale, c’est pourquoi l’holocauste est un sujet particulièrement étudié par Goldhagen. A peine diplômé il publie en 1996 son premier livre, Les Bourreaux Volontaires de Hitler, à la fois aimé et critiqué par le public.

Les Bourreaux Volontaires de Hitler est un livre très controversé au vu du sujet difficile qu’aborde l’auteur. En effet, le point de vue de Goldhagen sur l’Holocauste estassez extrémiste puisque qu’il insiste sur le fait que les allemands sont tous ou presque responsable de l’extermination des juifs durant la deuxième guerre mondiale. IL généralise l'intention du génocide juif à l'ensemble de la population. Contrairement aux autres multiples auteurs ayant écrits au sujet de la Shoah, Goldhagen se penche sur le rôle des simples citoyens allemands. Il va mêmejusqu'à accuser les allemands d'avoir pris du plaisir à exterminer les juifs car selon lui un "antissémitisme éliminationiste" serait propre à la culture allemande.
Dans son essai Goldhagen remet en cause la responsabilité des dirigeants nazis et SS pour la généralise à la population allemande. Il insiste sur le fait que les Nazis n’ont pas agi seuls; que le peuple allemand a agit non pas sous lacontrainte d’un régime totalitaire mais de leur propre volonté. La cause profonde du génocide des juifs tient de l’antisémitisme allemand dont la société allemande a été nourrie au long se son histoire et qui s’est accentué au début du XXème siècle. C'est cet antissémitisme qui a conduit des "Allemands ordinaires" à tuer des Juifs par milliers sans la moindre pitié.

Dans cet essai DanielGoldhagen commence par relater les faits avant de les démontrer et les expliquer à sa manière.
La première partie de se livre est consacrée à l’histoire de l’Allemagne moderne, et plus précisément à la montée de l’antisémitisme au sein du peuple allemand. L'auteur précise que durant sa campagne Hitler n’a jamais caché sa haine envers les juifs et certifie que s’il a été élu c’est parce que le peupleallemands portait lui aussi une haine envers les juifs.
L’auteur consacre toute une partie aux agents et aux mécanismes du génocide. Il met en évidence tous les rouages de l’extermination, en partant au plus haut de la hiérarchie (le gouvernement) jusqu’au plus simple citoyen ; il prend l’exemple des cheminots qui emmenaient les juifs pour leur dernier voyages jusqu’au camp de la mort ou encore desemployés du bureau qui s’occupaient de recenser les juifs. IL pense même que la société allemande est malade du fait de n'avoir pas culpabilisé. Il appelle ces personnes « agents du génocide » c'est-à-dire tout ceux qui ont contribué en le sachant au massacre collectif des juifs ou toute personne ayant travaillé au sein d’une institution du génocide. Ce que Goldhagen revendique dans cette partiec’est le manque d’informations sur les citoyens allemands ayant participé au génocide. En effet ces personnes n’ont pas été inquiétées par la justice a la fin de la guerre, ce qui est une faute grave selon l’auteur car ils sont tout aussi responsables de la Shoah que les dirigeants nazis. Sans eux le génocide n’aurait jamais eu lieu.
Dans un autre chapitre, l’auteur montre du doigt les allemandsayant utilisé les juifs dans leurs entreprises tout en sachant ou ils allaient être envoyés une fois le travail fini. En effet avant d’être envoyé dans les camps de la mort les juifs étaient conduits dans des camps de travail. Certains devait faire des travaux au sein même des camps mais d’autres travaillaient dans des usines de citoyens allemands. Une aubaine pour ces « employeurs » car les juifs...
tracking img