Les castes

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1477 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 31 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
II.  Les castes : principal frein au décollage du Népal

1. castes = varna et hors castes = les intouchables

A. qu'est ce qu'une caste ?
Une caste est définie comme étant un groupe social hiérarchisé, endogame et héréditaire. Le mot vient du portugais casta (« pur, non mélangé »).
Les différentes castes sont liées par trois caractères communs
• Le principe deCommensalité est caractérisé par le fait qu'un membre d'une caste ne peut accepter de manger de la nourriture préparée par un membre d'une caste inférieure.
• Le principe d'endogamie : on se marie avec un membre de sa caste mais dans un clan autre que le sien.
• Les membres d'une même caste ont le même métier ou fonction héréditaire.

B. les Varnas du Népal
Il y a unsiècle, la population népalaise était officiellement divisée en castes. La loi Muluki Ain («loi du Royaume»), introduite en 1964, avait pour objectif d'abolir le système des castes. La nouvelle Constitution de 1990, punie toute infraction à cette loi. Néanmoins, le système des castes continue d'exister et semble faire partie intégrante de certains aspects de la culture népalaise, même si sonapplication semble moins rigide que par le passé.
Le système de castes provient de l'Inde, avec l'arrivée massive des Indiens hindouistes (les Licchavi) fuyant les invasions musulmanes au Moyen Âge. Dans la religion hindoue, ce système était la seule façon de réglementer et d'organiser les rapports sociaux.

Le système de castes népalais repose sur une division de la société en quatrevarnas (ce qui signifie « couleurs » en sanskrit, la langue indo-européenne). La société hindoue a été traditionnellement divisée à partir de ces quatre grandes castes.
1) La caste la plus élevée : les Bahun (ou brahmines) sont souvent des prêtres (brahmanes) ou des enseignants, mais ils peuvent choisir un autre métier s'ils le désirent. 
2) La seconde caste : les Chhétri ou Kshatryas sont lesadministrateurs et les militaires du pays (mais parfois agriculteurs); ils étaient autrefois appelés Kha et ont presque le monopole des hauts grades militaires.
3) La troisième caste : les Vaisyas sont des commerçants ou des agriculteurs.
4) La caste la plus basse : les Sudras font ce qu'on appelle les «petits métiers».
Ces classes sont dénommées varna et le système est appelé Varna Vyavastha.Ce système est une partie intégrante de l'hindouisme, et est strictement sanctionné par les Ecritures.
Ces castes sont considérées comme "pures" Cette notion de pureté a des répercussions sur les pratiques religieuses et aussi sur les comportements des individus au quotidien.
Les membres d’une caste « pure » ne peuvent consommer de l'eau ou des aliments préparés ou servis par un membre d’unecaste inférieure. Même les lieux où la nourriture est préparée doivent être gardés purs. Les personnes des castes inférieures ne doivent pas y pénétrer ni même toucher les récipients qui contiendront la nourriture. Après le rituel consistant à purifier l’endroit où se prendra le repas, on mange avec les doigts de la main droite, la gauche étant impure.
N'oublions pas non plus les Thakuri (desNéwars) qui composent la caste royale, des membres issus de la dynastie Gorkha et les héritiers des Malla. Les Bahun et les Chhétri forment ensemble environ 30 % de la population du Népal. Toutefois, en dehors de la vallée de Katmandou, Chhétri et Bahun ne sont considérés que comme de simples paysans.

C. les hors castes : les intouchables
Ceux qui ne font pas parties des castes évoquéesprécédemment sont appelés les intouchables ou dalits, (une classe en principe abolie depuis 1964).Leur contact est considéré comme une «souillure» (ce sont des individus «impurs»). Les dalits réalisent généralement les travaux dits «de nettoyage» ou «dégradants» (ex., balayeurs, éboueurs, porteurs, pousseurs, bourreaux, danseuses, tanneurs, forgerons, cordonniers, tisserands, etc.). Or, ces...
tracking img