Les cloches de la terre

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3295 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 février 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Les cloches de la terre. Paysage sonore et culture sensible dans les campagnes françaises au XIXe siècle.
Alain Corbin, Flammarion, Champs,
2000 (première édition 1994)
Alain Corbin, historien francais actuellement professeur a l'Université de Paris-I-Sorbonne, s'est affirmé dès le milieu des années 1980 comme l'un des personnages incontournables du paysage culturel français. Certains de sesouvrages comme Le miasme et la jonquille (1986) et plus récemment Le monde retrouvé de Louis-François Pinagot (1998) ont rencontré un écho qui dépasse le milieu des historiens. Il représente aujourd'hui un mouvement historiographique dit de "L'Histoire du Sensible" qui se propose de "se tenir à l'écoute des hommes du passé" afin de détecter les passions qui les animaient et de comprendre un mondeaujourd'hui disparu.
Ainsi Alain Corbin est à l'origine d'un véritable renouvellement de l'histoire sociale. Délaissant les considérations quantitatives de l'histoire sociale labroussienne, il s'est tourné vers le qualitatif pour élaborer une histoire des mentalités et "ne pas décréter les passions qui animaient (les hommes du passé)" mais plutôt les détecter. Cette approche n'est pas non plusune simple histoire culturelle. Plus que l'analyse des productions culturelles, Alain Corbin s'intéresse aux relations qu'ont entretenu les hommes avec leur environnement sonore ou olfactif, tout en mettant en perspective l'évolution de ces comportements, souvent inconscients, par l'évolution sociale et politique plus globale.
Cette approche développée dans Le miasme et la jonquille (1986) soulèveune première série de problèmes qui vont amener une évolution de son approche historiographique. Dans Les cloches de la terre (1994) l'auteur constate que l'étude des mentalités renvoie à l'analyse de sources jusqu'à aujourd'hui ignorées par les historiens et considérées comme insignifiantes en ce qu'elle ne correspondent pas à notre système de valeurs actuel. Dès lors l'histoire du sensible prendla forme d'une histoire de l'inactuel, de l'inconnu. "Se tenir à l'écoute" des "hommes du passé" implique le fait de s'attacher à des comportements quotidiens, des systèmes de valeurs qui n'ont pas laissé de témoignages directs et qui, ayant jusqu'à aujourd'hui été considérés comme insignifiants, n'ont pas laissé de traces. Ce constat qui guide l'évolution de l'ouvrage amènera par la suite AlainCorbin à insister sur l'histoire de l'inconnu comme dans son dernier ouvrage Le monde retrouvé de Louis-François Pinagot dans lequel il se propose de faire la biographie d'un inconnu afin de mieux souligner ce que fut la vie vécue par les populations et non plus seulement par des personnages exceptionnels ou marquants.
Les cloches de la terre se trouvent donc à l'articulation entre cette histoiredes mentalités et cette histoire de l'inconnu (de ce qui a été ignoré jusqu'à aujourd'hui) ce qui se traduit dans l'évolution même de l'ouvrage. En partant d'une réflexion, qu'il s'agit de faire "l'histoire de l'inactuel", Alain Corbin commence par un simple constat, celui de l'importance des conflits soulevés par les affaires de cloches et de la résistance des populations au changement de laconfiguration campanaire. C'est ce constat qui l'amène dans un second temps à analyser plus spécifiquement les types de conflits présentés afin de caractériser la portée identitaire et symbolique de la cloche dans les zones rurales. Enfin, une fois cette portée symbolique établie, il s'attache à montrer comment les autorités civiles et religieuses, en lutte à l'échelle nationale, vont investir cetédifice identitaire afin d'imposer leur autorité à l'échelle locale. Il apparaît ici clairement que cette réflexion reste déductive, qu'elle dégage une "sensibilité déduite", expression qui déjà souligne les obstacles et les limites d'une telle approche.
Pour développer sa réflexion Alain Corbin part d'un simple constat, celui de la permanence de l'attachement des communautés à leurs signaux...
tracking img