Les effets du progres technique sur la croissance economique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1209 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
  | Inscrivez vos réponses : |
1. De quoi le monde est-il fait ? |  BerkeleyBerkeley était un idéaliste. Il croyait que les objets matériels n'existent pas indépendamment de l'esprit. Pour lui, les objets sont en fait des idées dans notre esprit, et l'esprit de Dieu, notre créateur, contient les idées parfaites des choses sur lesquelles nos idées se coordonnent.KantKant établit la distinctionentre le monde des phénomènes et celui des noumènes. Chaque individu peut connaître le monde des phénomènes, c'est-à-dire le monde tel qu'il apparaît pour l'homme mais il est impossible de savoir quoi que ce soit sur le monde des noumènes, c'est-à-dire le monde tel qu'il est véritablement, indépendamment de la perception que nous en avons. (Le monde des noumènes n'est accessible que par la foi.)|
2. Nos sens peuvent-ils nous indiquer de quoi le monde est réellement fait ? |  NonAristote Pour Aristote, rien ne peur exister dans la conscience qui n'ait d'abord été perçu par nos sens. Aristote était un empiriste dans la mesure où il pensait que notre connaissance du monde se construit à partir de nos expériences sensorielles. Contrairement à Locke et à Hume, il insistait sur le fait queles formes essentielles du monde extérieur font partie de la nature éternelle. Il pensait que les idées de l'esprit étaient le miroir exact des formes essentielles et immuables du monde extérieur. |
3. Sommes-nous libres ? |  OSaint Augustin pensait que nous sommes doués d'un libre arbitre dans la mesure où nous sommes entièrement responsables de nos actions, mais pour lui, Dieu prévoit tout ceque nous allons faire. Il croyait aussi que notre salut est dans les mains de Dieu seul et ne dépend pas de nous.SpinozaPour Spinoza, ce que nous faisons et pensons est régi par les lois de la nature. Toute chose faisant partie de la «Nature» ou de «Dieu», la seule chose capable d'agir totalement librement est «Dieu» ou la «Nature». Même si l'homme peut essayer d'être libre, il ne sera jamaisdoué d'une véritable liberté.HumeSi Hume croyait que tous les événements, y compris les actions humaines, ont une cause, il pensait cependant que nous sommes libres. Pour lui, la liberté est un pouvoir d'agir ou de ne pas agir selon les déterminations de la volonté. La liberté consiste à faire ce que l'on veut sans être gêné par autrui.de connaître le monde intelligible.SartreSartre insistait surle fait que nous sommes tous libres de faire nos propres choix dans la vie. Il condamnait toute tentative qui niait notre liberté de décision.ui |
4. Existe-t-il une façon de vivre correcte ? |  OuiFortement influencé par Heidegger, Sartre pensait que même si la vie est absurde, l'homme est néanmoins libre et nous devons tous prendre conscience de cette situation. À chacun donc de décider pourlui comment mener sa vie.ProtagorasSelon les mots du sophiste Protagoras, «l'homme est la mesure de toute chose». Il voulait dire que la question du bien et du mal doit toujours être considérée d'un point de vue individuel plutôt qu'universel.AristoteMême s'il ne donnait pas de formule pour choisir comment agir correctement dans la vie, Aristote pensait que le but ultime de l'homme est de bienvivre. Il faut donc acquérir les vertus morales à l'aide d'exercices, en suivant le juste milieu entre les extrêmes. Le courage, par exemple, est le juste milieu entre l'imprudence et la lâcheté.AristippeSelon Aristippe, «le bien suprême est le plaisir, et le plus grand des maux est la douleur». Il s'efforça de développer un style de vie dont le but était d'éviter la souffrance sous toutes sesformes.Heidegger décrit l'homme comme ayant été «jeté» dans le monde où il doit ensuite faire face aux problèmes de l'«être». Pour Heidegger, il n'y a aucun sens en dehors de nous qui puisse nous aider à accepter notre existence. C'est la prise de conscience de cette situation qui provoque la peur. C'est à chacun de trouver une façon d'«être» pour résoudre ce problème. |
5. Dieu existe-t-il ? |...
tracking img