Les entreprise du secteur agrisole au senegal: type de structure et politique de promotion

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1118 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Les appellations employees dans cette publication et la presentation de donnees qui y figurent n'impliquent de lat part des auteurs aucune prise de position quant au statut juridiqude des pays, territoires, villes ou zones, ou de leurs autorites, ni quant au trace de leurs frontieres ou limites. |
A. Données générales sur le pays | Superficie | 196.722 km² |
Population (millions) | 8,1 |Taux de croissance démographique | 2,7% |
Taux d'urbanisation (1995) | 40% |
Densité (1995) | 41,2 h/km² |
PIB (1994) Milliards | US$ 3,06 |
PIB par habitant | US$ 377 |
Unité monétaire | Franc CFA |
Budget de l'Etat | 14% du PIB (1994)
15,3% (1995) |
Indicateur développement humain | 0,340 |
Rang IDH (sur 174 pays) | 152 |
|

Frontières, topographie et climatAvec lapresqu'île du Cap-Vert, le Sénégal occupe la position la plus avancée de l'Afrique de l'Ouest dans l'Océan Atlantique. Il se situe entre 12° et 17° de latitude Nord et 11° et 18° de longitude Ouest. Le Sénégal est limitée au Nord et au Nord-Est par la Mauritanie, au Sud-Est par le Mali, au Sud par la Guinée et la Guinée Bissau. La Gambie constitue une enclave de 10.300 km² à l'intérieur du territoiresénégalais. Le Sénégal est un pays plat ne s'élevant pas au dessus de 130 mètres à l'exception de la région Sud-Est où le relief ne dépasse pas 581 mètres au point culminant des contreforts du Fouta Djallon. Le climat est soumis à la fois à des facteurs géographiques de par la présence d'une façade maritime de plus de 700 km et de la situation à l'extrême Ouest du continent africain, et à des influencesatmosphériques sous les effets de l'alizé maritime, de l'harmattan et de la mousson. Ces masses d'air déterminent deux saisons différenciées par une pluviométrie très contrastée. De Novembre à Avril c'est la saison sèche. De Mai à Octobre la saison des pluies, appelée aussi hivernage, se manifeste tout d'abord dans la région Est puis gagne le reste du pays. Les précipitations décroissent de 1.500mm de pluies par an dans les régions méridionales (Ziguinchor, Kolda) à 800 mm dans la zone centrale (Kaolack), puis à 300 mm au Nord (Podor, Matam). Le réseau hydrographique est de régime tropical, marqué par des différences importantes de débit entre la saison des pluies et la saison sèche qui peut même entraîner le tarissement des rivières. La crue du fleuve Sénégal contribue à l'alimentation decertaines nappes phréatiques. Le territoire dispose d'importantes ressources d'eau souterraines et plusieurs zones de végétation. Au Nord du pays la zone sahélienne est couverte d'une brousse clairsemée où prédominent les épineux. La savane arborée, riche en faune, caractérise les zones soudaniennes (Centre-Est). La forêt épaisse est localisée dans la zone subguinéenne, limitée à la région de laBasse-Casamance. La température moyenne annuelle des régions côtières est de 27°c et celle des régions de l'intérieur est de 35°c. Caractéristiques et évolutions récentes du système politiqueA l'issue de l'échec de l'éphémère Fédération du Mali, le Sénégal accède à l'indépendance en 1960 à l'instar de la plupart des pays africains. La première constitution marqua son option pour un régimeparlementaire, expérience inédite qui ne survivra pas de la crise de Décembre 1962, et le 7 Mars 1963 une nouvelle constitution de régime présidentiel fut adoptée. La vie politique fut d'abord marquée par un monopartisme avec l'Union Progressiste Sénégalaise (UPS), qui deviendra plus tard le Parti Socialiste (PS). Ensuite, à partir de 1974 quatre courants de pensée furent prévus par les nouvellesdispositions constitutionnelles (loi 76-01 du 19-03-1973 et loi const. N°78-68 du 28/12/1978) avec la création de trois autres partis. Enfin, le multipartisme intégral sera instauré en 1981 avec l'avènement du 2ème Président de la République, ce qui a conduit à une prolifération de partis politiques (trente six en fin 1998). Le pouvoir législatif, est exercé par l'Assemblée Nationale de 140 membres...
tracking img