Les fables de la fontaine vs rousseau

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1043 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Ensuite, donc, cependant, en effet, car,
Narrateur : affirmer, indiquer, préciser, insister..
L emploi du dialogue rapporté suggère..

Analyser = observer, repérer, relever ( phase d analyse où l on doit classer, comparer
Puis connaître les procédés de l argumentation, notamment de la persuasion et de la délibération

INTRO
Au XVIIe siècle, Jean de La Fontaine, poète etmoraliste, devient le plus grand fabuliste de tous les temps suite à la rédaction de fables. Celles-ci, inspirées du style d Esope ou de Phèdre, philosophes grecs de l antiquité, vont connaître un vif succès même si elles ne se plient à aucune des règles de la poésie classique. La Fontaine imprime alors sa marque à travers un nouveau style littéraire en critiquant la société du siècle de LouisXIV. En outre, une grande majorité des lecteurs apprécie ses écrits et se soucie peu de savoir si les règle sont respectées ou non: ils jugent la beauté de l œuvre. C est Rousseau, avec Voltaire, qui portera un siècle plus tard les attaques les plus vives contre ces fables: selon lui elles contribuent à déformer la jeunesse par leur morale dangereuse. Dans son Emile ou De l éducation, rédigé en 1762,Jean-Jacques Rousseau présente les piliers de l éducation telle qu il l entend. En effet, il expose tout au long du texte les caractéristiques et les capacités intellectuelles et morales des enfants. Il analyse dans leurs moindres détails leur réflexion et leur vision de la vie à travers l enseignement moral des fables de Jean de La Fontaine. Dès lors, les fables sont-elles destinées aux enfantsou sont-elles faites pour échapper à la censure?

C est pourquoi nous présenterons dans un premier temps la visée didactique des fables de La Fontaine pour ensuite mettre en lumière l argumentation rousseauiste nettement plus critique.

LA FONTAINE

En 1668, Jean de La fontaine prend Esope comme modèle et commence la rédaction de fables. La fable est un genre pédagogique: l élèvedoit mémoriser la morale et apprendre la rhétorique en composant à leur tour des récits accompagnés de leur morale . Leur but premier est l enseignement des réalités par la mise en scène plaisante d animaux ou de végétaux par l utilisation de procédés humoristiques ou pathétiques. C est en 1668 que Jean de La Fontaine rédige la Préface de ses fables. Dans cet ouvrage il défend la fable,considérée comme genre mineur, traditionnellement destiné aux enfants à cette époque. L auteur défend la place de cette nouvelle manière d écrire par rapprochement avec les courants déjà présents: la fable est simple à comprendre (vers 4), elle amène sagesse et vertu (vers 9, 1à et 24), de plus elle est adaptée à l esprit des enfants (vers 18). Il procède par raisonnement analogique et déductif. Lesquestions rhétoriques présentes ainsi que l élargissement du panel du personnes qu il veut faire adhérer à sa thèse font effet de persuasion. La Fontaine est donc convaincu que l implicite du récit a plus d effet sur les enfants car il donne un aspect concret et une forme figurative (allégorique). Ceux-ci se forgent alors plus facilement dans leur esprit ce que les fables et leur intention symbolisent. Ilpousse donc le lecteur à formuler sa propre pensée. C est pour cela quelles sont faciles à retenir et qu elles ont autant marqué les esprits par leur caractère distrayant et éloquent. Ainsi, il convainc le public du bien fondé de ses œuvres tout en nous persuadant qu il les dédie aux enfants. D »tournée
PAR CONSEQUENT…

ROUSSEAU suggère, met en relation
Dans son Emile, Rousseaunous fait part de ces inquiétudes quant à la qualité d éducation que l on porte à un enfant en l instruisant à travers les Fables de Jean de La Fontaine. Selon l auteur les fables présentent souvent une vision pessimiste de la vie, il n y a rien de merveilleux: dans ce monde le Loup a faim, le Chien est privé de sa liberté et porte les marques du collier, la Fourmi laisse la Cigale mourir de...
tracking img