Les noces barbares

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 18 (4472 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Les Noces Barbares


Bref Résumé.

« Les Noces barbares » raconte l’histoire de Ludovic, un enfant né d’un viol d’une jeune fille bretonne perpétré par des soldats américains stationnés dans la région. Nicole, mère à treize ans, devient la honte de la famille. Ses parents enferment Ludo qui est atteint d’une légère déficience mentale. La situation de l’enfant est d’autant plus grave qu’ilsouffre d’un manque total d’affection de la part de sa mère qui n’a jamais vraiment réussi à le voir autrement que le souvenir d’un événement horrible qui a changé sa vie pour le pire. Sa mère se remariera avec Micho, un homme âgé mais très riche. Malgré que son beau-père ne partage pas la vision de sa mère et qu’il soit convaincu que Ludovic est sain d’esprit, il est tout de même envoyé dans uncentre pour gens “simples” car sa mère fait du chantage à son nouvel époux et lui refuse tout acte sexuel tant qu’elle n’obtient pas gain de cause. Ludovic n’a pas sa place au sein de ce « centre » et il va s’enfuir de ce foyer peu chaleureux. Il trouvera refuge dans une épave, laissée à l’abandon sur une plage de la côte, non loin de son village d’enfance. Gardant l’espoir de conquérir l’amour desa mère qu’elle lui a toujours refusé. Il lui écrit, elle ne répond pas. Finalement un beau jour elle arrive et tente de faire croire à Ludo que c’est pour le ramener chez elle mais Ludo comprend très vite que sa mère lui ment une fois de plus et veut le ramener au centre. Déçu une fois de trop, il va tuer sa mère et se noyer avec son cadavre dans cet océan qu’il aimait tant.

1) Fonctionnementsocial de la littérature :

2 critiques :
n°1
« Si vous espérez sourire à l'entame de ce roman, passez votre chemin! C’est un roman si dur, si triste, sans la moindre issue positive, sans espérance. On ose pressentir la fin, on sait qu'elle sera noire et difficile. Et pourtant... Et pourtant on se laisse porter par les lignes fluides de l'auteur, telle les vagues de cet Océan Atlantique qu'ilse plaît à décrire. On continue à suivre les pérégrinations du petit Ludovic, ce petit être mal-aimé, en recherche constante et désespérée de tendresse.
Ludovic est né d’un viol. Sa mère Nicole a été violée atrocement, dans sa prime adolescence, par trois soldats américains d'une caserne militaire en Bretagne.
Puis, peu après, est arrivé Ludovic, le fruit de ces noces barbares. Né sans l'amourmaternel, rejeté par ses grands-parents,il sera enfermé, livré à lui-même dans un grenier jusqu'à ses sept ans. Il sera considéré comme la honte de cette famille simple et respectable d'un petit village du Bordelais.
Sa mère se remarie alors avec Micho, un garagiste généreux prêt à assumer la paternité de ce petit garçon laissé à l'abandon. Mais voilà, Nicole est incapable du moindre élanaffectif envers Ludovic, qui lui rappelle immanquablement d'atroces souvenirs. De surcroît Ludovic n'est pas un garçon comme tout le monde. Il est un peu bizarre Ludo! Certains le croient fou, d'autres le disent seulement simplet!Bercé entre innocence et démence, on apprendra bien plus tard, selon des experts patentés plus prompts à diagnostiquer qu'à guérir, qu'il s'agissait d'une "disfonctionnalitéparanoïde". Toujours est-il que ce pauvre Ludovic, en plus de brimades fréquentes, est le souffre-douleur préféré du fils de Micho, l'infâme Tatav. Jusqu'au jour où Nicole, n'en pouvant plus de côtoyer ce désastre permanent, fruit involontaire de sa chair, décide de l'envoyer dans un centre pour débiles légers....
Pas l'ombre d'un espoir dans ce livre pourtant si beau. L'auteur ne prend parti pouraucun des personnages. Il raconte simplement une histoire, une histoire triste, la vie d'un petit enfant en manque de tendresse. Durant la lecture, on se pose la question de savoir si l'enfant est né avec cette pathologie ou bien si son état est dû à ce manque désastreux de tendresse. Un peu des deux certainement! Et puis la troisième partie: le retour à la mer, le retour à la mère! Histoire...
tracking img