Les ntic et le secteur bancaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 22 (5286 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
NTIC et Monnaies privées

1

NTIC et Monnaies privées
Olivier Hueber

Résumé: Les Nouvelles Technologies de l'Information et des Télécommunications (NTIC) permettent aujourd'hui l'apparition d'une offre dématérialisée de monnaies privées. Cet article définit les modalités de création ainsi que les atouts de ces moyens de paiements. Il étudie ensuite les conséquences du développement desmonnaies privées pour une Banque Centrale, des Banques de second rang et plus largement sur l'ensemble d'un système interbancaire.

NICT and privates monies Summary: The development of the New Information and Communication Technologies (NICT) is accompanied by innovations in the structure of payments system. The electronic money can be privately issued. First, this following paper explains what iselectronic money and how does privates monies are issued. Second, consequences of the expansion of private money on Central Bank, commercial banks and more broadly on the bank system are analysed.

Auteur: Olivier Hueber, Maître de Conférences à l'Université de Nice - Sophia Antipolis Adresse professionnelle: LATAPSES - IDEFI 250, rue Albert Einstein, Sophia Antipolis 1, 06 560 Valbonne Tel. 0493 95 42 63, Fax. 04 93 65 37 98, E-mail: hueber@idefi.cnrs.fr Adresse personnelle: 5, desc des Orangers, bn 103, bât A3, Garbejaï re, 06 560 Valbonne Tel. 04 93 65 48 29

NTIC et Monnaies privées

2

Introduction L’essor considérable des Nouvelles Technologies de l’Information et des Télécommunications (NTIC) bouleverse le monde de la finance au sens où il favorise le développement d’unenouvelle sorte de monnaie dite “ électronique ”. A terme, le monopole étatique de la production de monnaie pourrait s’en trouver sérieusement menacé. Déjà, nous pouvons observer le développement d’une offre dématérialisée de monnaies privées, dont les services échappent à toute réglementation publique, et qui vient concurrencer la traditionnelle monnaie à cours légal. La monnaie électronique, dontla diffusion est favorisée par le commerce électronique pourrait d’une part, modifier les habitudes bancaires des agents et d’autre part, modifier les règles de fonctionnement des institutions monétaires. Bien qu’inquiets, les Etats ne semblent pas avoir pris la mesure du danger lié à la multiplication des monnaies privées. Pourtant le caractère de bien public de la monnaie est remis en questionavec toutes les conséquences que cela implique à savoir, les inégalités, l’exclusion, les excès de création monétaire et les crises financières qu’elle engendre. D’une certaine manière, nous retrouvons les problèmes institutionnels du système monétaire des Etats-Unis au début du 19ième siècle lorsque chaque banque mais aussi certaines corporations créaient leurs propres billets (J.K. Galbraith,1975). Les systèmes monétaires en présence dans nos économies développées pourraient être remis en cause au sens où la monnaie électronique pose un problème de nature institutionnelle. La question qu’il convient alors de se poser est celle de savoir si les nouvelles règles de création et de circulation de la monnaie, introduites par les NTIC, peuvent à terme conduire ou non, à l’instauration d’unnouveau système monétaire au niveau international. Pour répondre à cette question, nous étudierons dans un premier temps en quoi le développement du commerce électronique transforme profondément la gestion de la monnaie. Il sera alors possible, dans un second temps, de définir dans ses principales caractéristiques, l'impact du développement des monnaies privées pour une Banque Centrale, des Banquesde second rang et plus largement sur l'ensemble d'un système interbancaire. I. De la monnaie électronique à l’émergence de monnaies privées La monnaie électronique que nous connaissons est celle dont le support est notre traditionnelle carte de crédit. Cet instrument ne change en aucune façon la nature de la monnaie utilisée, et sa gestion reste sous le contrôle du système bancaire. Avec les...
tracking img