Les pelerinages du moyen-age

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2888 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
INTRODUCTION
Le pèlerinage n’est pas propre à l’Occident médiéval, qui dans ce domaine fait figure d’héritier. Déjà pratiqué dans l’Antiquité païenne et chez les Juifs, il déborde largement les frontières de la chrétienté. Le IVe siècle qui voit le triomphe du christianisme dans l’Empire romain coïncide avec les débuts du fait pèlerin. Mais il faut attendre la fin du Ve siècle pour que lepèlerinage s’organise, se codifie et prenne l’allure d’un mouvement de grande ampleur. Avec l’invention et la diffusion, à la même époque, de nombreuses reliques, d’authenticité souvent douteuse, l’Europe se couvre de sanctuaires. En cela, le pèlerinage fait souvent partie intégrante de la spiritualité du Moyen Âge. Il correspond avant tout à une quête personnelle des Mystères, du Sacré ; mais ilsatisfait aussi le besoin plus collectif de recours au surnaturel.
Les premiers pèlerins chrétiens prirent pour but des sites de l'histoire sainte. Ils voulaient voir eux-mêmes les lieux mentionnés dans la Bible et refaire l'itinéraire du Christ. A cela s'ajouta, dès le Bas-Empire, la visite des tombeaux d'apôtres et de martyrs. On croyait que la puissance des saints (du ciel) était aussi présente dansleurs restes terrestres et qu’elle se communiquait à ceux qui les approchaient ou les touchaient.
L’espace méditerranéen n’a pas le privilège des pèlerinages. On peut se demander néanmoins si la densité remarquable des « lieux sacrés », des itinéraires de pèlerinage dans ces régions, lieux de passage obligatoires vers les trois sanctuaires majeurs, Jérusalem, Rome, Saint-Jacques de Compostelle,n’ont pas eu ici des répercussions spécifiques auxquelles il faudra s’attacher tout particulièrement.

JERUSALEM
La péninsule ibérique, l’Italie et enfin la Terre sainte, tels semblent être les foyers de cristallisation du sacré médiéval. Prépondérant à son origine, le pèlerinage de Jérusalem est progressivement concurrencé par les pèlerinages romains et « compostelliens »
Les chroniqueurs duXIe siècle consacrent aux pèlerinages une large place, et leur développement permet de comprendre l’importance spirituelle de ce mouvement et surtout la place essentielle du pèlerinage en Terre Sainte dans la spiritualité médiévale. La visite du sépulcre du Christ est le pèlerinage par excellence. Les pèlerinages chrétiens à Jérusalem commencèrent dès le lendemain de la mort du Christ, et la villesainte des juifs devint rapidement aussi celle des chrétiens. L’essor de ce pèlerinage débute au IVe siècle, victoire du christianisme dans l’Empire romain. Les foules s’y sont pressées pour vénérer le tombeau du Christ, creusé dans le roc, prêté par Joseph d’Arimathie (vérifier l’orthographe) où fut déposé le corps du supplicié au soir du Vendredi et retrouvé vide par les apôtres au matin dePâques.
À Jérusalem, le pèlerin aspire à rejoindre le Christ. Spirituel et matériel s’unissent donc et se confondent. Le Sépulcre est un lieu sacré plus qu’une relique. Le voir, le toucher, mettre ses pas dans ceux du Christ sont pour les pèlerins des gestes de salut. La double dimension de Jérusalem représente pour les pèlerins du Moyen Âge une fascination où leur foi et leurs efforts pouratteindre un « ailleurs sacré » se soudent en un même appel. Recherche de la Jérusalem céleste : paradis, église des saints, cité de la paix éternelle et de la Jérusalem terrestre ; ville dont les habitants n’ont pas cru au Christ, lieu où il a vécu, a été supplicié et enterré, ville des apôtres. Et saint Jérôme d’écrire : " on y accourt de toutes les parties de l’univers, la cité est remplie de toutesles races d’hommes ". Certains précisent pourtant que cet afflux massif de pérégrins s’accompagne souvent de corruptions et de brigandages. Ces exactions n’empêchent pas le flux des pèlerins de s’accroître. L’Occident y participa et, dès 333, fut rédigé un itinéraire de Bordeaux à Jérusalem, destiné vraisemblablement aux pèlerins gaulois. Ce document précieux, ancêtre de tous les guides de...
tracking img