Les themes du realisme (balzac, le pere goriot)

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1520 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
BIOGRAPHIE DE L AUTEUR :
Victor Hugo vit le jour à Besançon le 26 février 1802. Son père appartenait à une famille d’artisans de Nancy. Sa mère, quant à elle, était originaire de la bourgeoisie Nantaise. L’auteur était donc issu de deux milieux tout à fait différents. L’enfance de Victor Hugo fut très mouvementée. Elle était incessamment partagée entre Paris et les lieux de mutation de sonpère officier dans l’armée impériale.

En 1821, il épousa Adèle Foucher, son amie d’enfance. De ce mariage, il eut cinq enfants : Léopold, Léopoldine, Charles, François, Victor et Adèle.

L’auteur mourut le 22 mai 1885 à Paris, à l’âge de 83 ans. Il légua à la postérité une œuvre aussi riche que variée qui embrasse presque tous les genres littéraires :

Roman : Notre-Dame de Paris(1831), Les Misérables (1862)

Poésie : Les Châtiments (1853), Les Contemplations (1856)

Théâtre : Cromwell (1827); Hernani ( 1830)

LE ROMAN AU XIX ème SIECLE :

Le roman change radicalement de statut durant la première moitié XIX ème siècle. Il n’est plus considéré comme un genre mineur écrasé par l’art poétique. Le nombre de tirages augmente considérablement révélant de jeunesplumes jusque-là inconnues. Au plan idéologique, le genre se libère des contraintes théoriques héritées du passé, et dépasse de loin le débat éthique sur son « utilité morale ». Le roman parvient à s’imposer dans les milieux littéraires grâce à des écrivains comme Balzac, Flaubert et Stendhal. Il devient à la fois le reflet et l’interprétation de la vie au sens large du terme.

La seconde moitiédu XXème siècle se caractérise surtout par une écriture nettement axée sur la conquête sociale entreprise par un personnage symbolique qui cherche à connaître et à maîtriser le monde qui l’entoure. Dans cette perspective s’inscrit le roman réaliste puis le roman naturaliste dont Zola est l’une des figures de proue. Victor Hugo qui a déjà fait ses preuves avant 1850 marque durablement cetteépoque par des œuvres romanesques d’une inimitable facture (voir biographie de l’auteur). D’autres écrivains s’illustrent dans le genre ; ils proposent, chacun à sa manière, des vérités à méditer et des psychologies à explorer dans le cadre de fictions saisissantes et instructives.

LA NAISSANCE DE L’ŒUVRE :

La lutte contre la peine de mort est une idée ancienne. Les philosophes des Lumièresavaient déjà dénoncé la barbarie du châtiment suprême. Après la Révolution française, il avait été décidé de la supprimer, mais l’avènement de la Terreur[1] et la série de d’exécutions qu’elle avait effectuées ruina définitivement cet espoir. On assistait au moins à une décapitation par semaine. Le rendez-vous du peuple avec la guillotine était devenu désormais hebdomadaire et attirait massivementles foules. Les condamnés devenaient alors de véritables acteurs : s’ils étaient bons, c’est-à-dire s’ ils montaient sur l’échafaud avec courage, ils étaient applaudis, si au contraire ils se montraient lâches, ils étaient sifflés par le public déçu de s’être déplacé pour voir une scène qui n’en valait pas la peine.
D’après le journal d’Adèle, la fille de Victor Hugo, l’idée d’écrire leDernier jour d’un condamné germa dans l’esprit de son père quand il assista à l’exécution d’un jeune homme prénommé Martin. Le choc qu’il avait éprouvé face à cette scène épouvantable l’interpella vivement. D’autres témoignages confirmés par l’écrivain en personne considéraient l’affaire Ulbach comme le principal déclic qui l’avait incité à réagir. Le procès raconté en détail dans la Gazette desTribunaux apprit à l’auteur que le condamné éprouvait la vive envie d’écrire ses mémoires, exactement comme le narrateur du roman. Mais la rédaction de l’œuvre en quelques mois seulement laisse supposer que Victor Hugo mûrissait son projet de longue date.

RESUME :

Un homme âgé d’une quarantaine d’années, apparemment issu de la bonne société, est condamné à mort pour...
tracking img