Les troubles de l'attachements

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1027 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Adoption
Les troubles de l’attachement chez l’enfant adopté

La situation qui m’a le plus interpellé dans la vidéo « L’adoption, une autre vie » et celle de Kim. Ce jeune homme avait été adopté à l’âge de 7 ans et très vite, il n’a pas compris le sens de sa présence au sein de sa famille d’adoption. A l’adolescence, il a fait de nombreuses fugues et a fini par couper les ponts avec tous lesmembres de sa famille.

J’ai choisi d’approfondir cette situation car je ne comprenais pas les réactions de Kim. Après diverses recherches, je me suis rendue compte qu’il était possible de faire un rapprochement entre la situation de Kim et les troubles de l’attachement.

Les troubles de l’attachement sont une réalité dont on commence à peine à
appréhender la portée. Pourtant ils empoisonnentla vie des enfants qui en sont
victimes et celle de leurs parents. Ces troubles perturbent autant qu’ils questionnent.

Avant de m’intéresser aux troubles de l’attachement, je me suis d’abord penché sur ce qu’était l’attachement. « L’attachement se définit comme un lien particulier, sélectif, que l’enfant établit au départ de sa vie avec un adulte et dont le but pour lui est de maintenir uneproximité physique avec cet être de référence qui génère le sentiment de sécurité. La figure d’attachement principale est très généralement la mère, mais en cas d’empêchement ou d’inaptitude ce peut être un père, une mère adoptive ou une autre personne : toute personne en fait qui sait répondre de façon appropriée aux signaux de l’enfant, qui prend soin de lui de façon continue, constante, stable,chaleureuse, et surtout qui est accessible lorsque l’enfant se sent inquiet ».[1]

« La théorie de l’attachement considère la tendance à établir des liens affectifs étroits comme un élément essentiel à la survie de l’être humain. Selon Bowlby, (psychiatre et psychanalyste anglais, célèbre pour ses travaux sur l’attachement) l’attachement à la figure maternelle servirait de base de sécurité àl’enfant pour explorer l’environnement. Dès la petite enfance, l’enfant développerait un modèle d’attachement particulier en fonction de l’attitude de la figure maternelle à son égard, Bowlby prétend que ce lien d’attachement en devenant intériorisé, servirait par la suite de modèle à toutes les relations intimes et sociales de l’individu ».[2]

Dans la situation de Kim, je pourrais dire que c’estcomme s’il pensait que plus personne ne pouvait répondre à ses besoins, il pourrait alors se montrer très peu affectif et ne pas se laisser facilement aimer, il préfèrera se lier de manière plus superficielle aux adultes, qui deviennent facilement remplaçables à ses yeux.

Ce qui peut également être mis en évidence est l’importance de la stabilité des figures d’attachements dans la vie d’unepersonne. Des spécialistes ont démontré que le premier type d’attachement aura de nombreuses conséquences sur la manière dont l’enfant va se lier, s’attacher aux autres tout au long de sa vie. L’enfant peut avoir plusieurs figures d’attachement mais la principale reste toujours celle de la mère.

Venons-en aux troubles, l’idée fondamentale de Bowlby est que, « le système de comportement d’attachementse développe dans le but d’augmenter les chances de protection et de survie du nourrisson ».[3] Ce sont les troubles de l’attachement qui sont les plus fréquents chez les jeunes enfants, ils sont divers comme leurs manifestations.

Les troubles liés à l’attachement surviennent chez un enfant ayant connu une rupture de lien avec leur mère ou toute personne d’attachement sécurisant l’enfant lorsdes premières années de sa vie (ce qui est la plupart du temps le cas chez les enfants adoptés). « Cette rupture de lien perturbe la construction de l’attachement chez l’enfant et donc ne lui permet pas d’accéder à la sécurité de base indispensable à l’élaboration d’une personnalité adulte ».[4]

Les enfants adoptés qui en sont atteints ressentent une grande insécurité due à la séparation...
tracking img