Les yeux

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1671 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Les origines et les causes de la Révolution Française

La contestation
A la fin du XVIIIe siècle, le peuple frabçais est très ataché ao príncipe de la monarchie. Le peuple aime son roi, comme le roi aime son peuple. Mais le tiers état critique de plus en plus les vices, les abus, les privilèges et les inégalités de l’absolutisme, surtout, l’inégalité devant l’impôt.
Aisin, lesphilosophes de ce siècle ont souvent critiqué la monarchie absolue. Por eux, la monarchie anglaise c’est l’exemple parfait du gouvernement d’une nation. Ces philosophes ont fait connaître l’interêt par des nouvelles façons de gouvernement, qui se sont répandues partout en France.

Le désir de réformes
Les critiques envers les èxces du régime et les privilèges sont de plus en plus violentes. Letiers état veut des réformes:
1. la riche bourgeoisie, les parlamentaires, les négociantes paient beaucoup d’impôts mais sont exclus des charges honorifiques ;
2. les paysans, qui sont très pauvres et veulent un partage plus juste des taxes, réclament la fin des droits seigneuriaux et la propriété de leur terre ;
3. le peule des villes se révolte de plus en plus facilement, parcequ’ils sont menacés par le chômage et la famine ;
4. quand Louis XVI monte sur le tròne, les Français sont pleins d’espoir. Mais il és très indécis et se laisse influencer par sa femme, Marie-Antoinette, appellé par le peuple Madame Déficit. Les ministres des Finances suggérent des réformes indispensables, comme : libérer le commerce, réduire les énormes dépenses de la Cour, associer les trois ordresà la gestion des provinces, et, surtout, imposer égalemente les propriétaires nobles et roturiers.

Les difficultés économiques
Après les années de crissance alimentaire, la France vit une grande crise économique.
Tout a contribué à l’augmentation des tensions, surtout l’aide à la Révolution américaine.
Ainsi, le roi perd son autorité et, aussi, la confiance du peuple,c’est pourquoi Louis XVI convoque des étatas généraux.

L’Ancien Régime

Le roi
Depuis Louis XVI, le roi français est le plus puissant souverain d’Europe. C’est un monarque de droit divine, qui garante l’ordre établi et agit selon son « bon plaisir ». c’est-à-dire que c’est lui qui décide de tout : le roi est la loi, il a tous les drois.
L’État de France s’est constuitué peu àpeu. Il réunit des provinces qui n’ont ni la même langue, ni les mêmes lois. Les divisions administratives sont complexes et sans cohérence.

La société
Depuis l’époque féodale, la société est divisée en trois ordres sociales: le clergé, la noblesse et le tiers état. Les deux premièrs ordres ont des privilèges imenses. Au contraire, le tiers état, constitué par les paysans et labourgeoisie urbaine, supporte l’ensemble des impôts qui deviennent chauque jour plus lourds.
Pendant le XVIIIe siècle, les rois de France vivent au palais de Versailles. Ils sont entourés d’une grande Cour, qui préfère les fêtes à la politique.
Les inégalites, toujours plus grandes, entraînent un besoin urgent de réformes.

Les états généraux et les cahiers de doléances

Les étatsgénéraux
La réunion des états généraux était une ancienne coutume féodale. Le roi convoquait cette assemblée quand des graves problèmes se posaient au royaume.
L’assemblée était composée de trois ordres, qui représentaient l’ensemble du peuple. Cette assemblée donnait des avis et exprimait des souhaits sur la politique à tenir.

Les cahiers de doléances
Les députés des étatsgénéraux présentent au roi des cahiers de doléances écrits pendant le temps des élections. C’était une longue liste où les répresentants des trois ordres participaient tous leurs problèmes de la communauté. C’était une longue liste de récriminations et de plaintes.

L’Assemblé Constituante et la Prise de la Bastille

L’Assemblée Constituante
Le 27 juin, Loius XVI ordonne la réunion des...
tracking img