Madiop

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2576 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 juillet 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Y A-T-IL AUJOURD’HUI UNE DÉFINITION DE L’ILLETTRISME QUI S’IMPOSE A TOUS ?
par Christiane Cavet *
Se questionner sur la définition de l’illettrisme oblige à prendre en compte une série de mots « voisins », qui, chacun à leur manière, se retrouvent autour du même sujet : l’importance de la capacité à lire et à écrire dans la vie quotidienne en incluant, ou non, la capacité à compter, et àutiliser un ensemble plus large de savoirs de base. Tous ces mots parlent d’un socle essentiel qui garantit à chaque citoyen l’accès à l’autonomie et conditionne sa participation active à la société. Tous renvoient, de manière explicite ou implicite, au risque d’exclusion contenu en germe dans la non-maîtrise de ce socle et par voie de conséquence, au devoir d’agir pour l’éviter. Ces mots peuvent seregrouper en trois familles à partir des motsclés : « alphabet », « lettre », « base ». Autour d’« alphabet », se regroupent « alphabétisation », « alphabétisme », « alphabète », « alphabétisé », « analphabétisme », « analphabète » ; autour de « lettre » : « illettrisme », « illettré », « littératie » ; autour de « base » : savoirs et compétences « de base », éducation et formation « de base » (1).Ces mots sont lourdement chargés de sens. Ils portent l’histoire et la culture de chaque pays, mais aussi les conceptions des acteurs (2), leur vision de la société actuelle et en devenir. C’est souvent le contexte ou les choix de communication qui en déterminent l’emploi plus que le « contenu » luimême. Sera privilégiée ici une approche pragmatique en tentant de trouver des passerelles entre lesmots et leurs usages.

Un ancrage traditionnel et universel
C’est avec les mots de la famille « alphabet » que l’on a parlé, en premier, de l’enjeu de l’apprentissage de la lecture et de l’écriture par toute une population. La connaissance de l’alphabet n’étant qu’un premier élément au service du décodage, de la compréhension et de la production de textes écrits. Les pays industrialisés ontdéveloppé aux siècles précédents des plans de scolarisation de masse pour réussir l’alphabétisation de tous. Alors que les systèmes éducatifs se sont construits autour des objectifs d’alphabétisation, le mot « alphabétisation » s’est effacé peu à peu pour laisser la place aux discours sur l’instruction et l’éducation. Son emploi s’est progressivement limité aux pays en voie de développement et auxpopulations qui en sont issues. Or, depuis une vingtaine d’années, un fait trouble profondément les pays industrialisés : ils prennent conscience que l’alphabétisation les concerne de nouveau, sur leur propre territoire, à tra-

* Chargée de mission à l’Agence Nationale de lutte contre l’illettrisme (1) Voir les définitions des termes illettrisme, analphabétisme, littératie en encadré . (2)Voirl’encadré sur les trois conceptions dégagées par Véronique Leclercq, p. 14.

12

Economie & Humanisme • numéro 363 • décembre 2002

Y a-t-il aujourd’hui une définition de l’illettrisme qui s’impose à tous ?

Définitions de l’UNESCO : l’analphabétisme fonctionnel
Définition de 1958 : « Est fonctionnellement analphabète toute personne incapable de lire et d’écrire, en le comprenant, un exposésimple et bref de faits en rapport avec sa vie quotidienne. » ■ Définition de 1978 : « Est fonctionnellement alphabétisée toute personne capable d’exercer toutes les activités pour lesquelles l’alphabétisation est nécessaire dans l’intérêt du bon fonctionnement de son groupe et de sa communauté et aussi pour lui permettre de continuer à lire, écrire et calculer en vue de son propre développement etde celui de la communauté. »


Définition du GPLI : des situations d’illettrisme (1995)
« Le GPLI considère comme relevant de situations d’illettrisme des personnes de plus de seize ans, ayant été scolarisées, et ne maîtrisant pas suffisamment l’écrit pour faire face aux exigences minimales requises dans leur vie professionnelle, sociale, culturelle et personnelle. Ces personnes, qui ont...
tracking img