Marcel mauss et le don

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (296 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 septembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Il recourt alors à Marcel Mauss qui dans son Essai sur le don (1924) avait développé une théorie de l’échange non-marchand fondé sur le don et le contre-don dans unestructure communautaire. Le don à la fois volontaire et obligatoire, n’est ni utilitaire, ni désintéressé. Il appelle le contre-don et institue une réciprocité qui lie les personnesentre elles.

Ce mode d’échange du don et du contre-don implique la dette, une dette originaire concernant toute personne du fait de son appartenance à un corps social,une dette toujours reconduite. Don et dette s’engendrent mutuellement.

> République ; On a des droits et des devoirs
> École : On nous apprend, on doit travailler
> Lesassociations excluent toute rémunération financière
> La famille
>

Sources ; Journaldumauss.net (Mauss : Mouvement anti utilitariste en sciences sociales)

« L’homme »,écrit Marcel Mauss, « n’a pas toujours été un animal économique ». Voilà – je crois – la formule principale. L’homme n’a pas toujours été un animal économique, il n’y a quetrès peu de temps qu’il l’est devenu. L’homme économique, ajoutait Mauss, n’est pas derrière nous, il est devant nous. Il avait raison, il écrivait cela en 1924, et l’hommeéconomique était bien devant lui. Il est désormais présent, il est plutôt, c’est cela la véritable nouveauté, omniprésent, mais il n’est pas naturellement présent.

Les hommesne sont pas des êtres charitables par nature. Le don découle de la volonté de se prouver que l'on existe.

Le don a une forte dimension symbolique.

L'homme a besoind'être reconnu. lorsqu'on donne, on attend quelque chose en retour. Si ce n'est pas une entité matérielle, alors c'est de la reconnaissance ou un retour de sentiments positifs.
tracking img