Marketing social

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 42 (10481 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
questions de communication, 2004, 5, 315-336

> NOTES DE RECHERCHE
PHILIP SCHLESINGER
Stirling Media Research Institute Université de Stirling, Écosse p.r.schlesinger@stir.ac.uk

« THE BABEL OF EUROPE » ?
ESSAI SUR LES RÉSEAUX ET ESPACES DE COMMUNICATION

Résumé. — La récente crise liée à la guerre en Irak a montré les risques potentiels pour le processus d’intégration européenne d’unedivision de l’Europe en deux camps – l’un pro-américain, l’autre anti-américain. Ajouté à la domination croissante de l’anglais, ceci pourrait également avoir des conséquences en termes de communication. En effet, l’Union européenne (UE) semble se présenter davantage comme un ensemble d’espaces, de réseaux et de communautés de communication qui se chevauchent et s’interconnectent, sans réussir pourl’instant à créer un réel public européen unique. Nous pouvons essayer de comprendre la dimension communicationnelle de l’UE en développant une théorie de la communication sociale capable de prendre en compte la complexité émergente de l’Union, en particulier dans le respect des défis posés aux États, aux nations et aux identités collectives. Il faut également déplacer notre centre d’intérêt versles nouvelles arènes supranationales et leurs publics. Mots clés. — Intégration européenne, réseaux, espaces de communication, identité, communication sociale, frontière, publics.

315

Ph. Schlesinger

armi les scénarios possibles de l’avenir de l’Europe, voici l’un des plus forts : nous pouvons prédire un processus d’intégration économique et politique qui, sur le long terme, unira lesdifférents espaces de communication dans lesquels les identités et les cultures du continent seront articulées. La force motrice sera l’Union européenne (UE) qui, au moment où nous écrivons, est à mi-chemin de la création de sa propre Constitution. Dans la mesure où un espace public européen se consolide de lui-même, le rôle des langues nationales dans cette formation émergente sera progressivementredéfini, en partie à cause de la domination croissante d’une lingua franca dans les populations en Europe, l’anglais. Ce processus ne sera certainement pas linéaire ; il ne sera pas exempt de conflits internes non plus, notamment à propos des relations entre la souveraineté de l’État et les pouvoirs fédéraux ou confédéraux. Cependant, il semble représenter une voie qui sera vraisemblablementsuivie, malgré les nombreux obstacles à franchir. Quoi qu’il en soit, nous pouvons imaginer ce scénario d’un nouvel espace de communication comme un processus généré de façon endogène, ou comme un potentiel révélé de façon immanente. En effet, il est apparu brusquement, le 23 janvier 2003, combien la croissance de l’histoire européenne dépendait du soutien bénévole des États-Unis – un caractèreendogène hautement conditionnel. Dans une remarque apparemment impromptue, le Secrétaire général de la Défense américaine – Donald Rumsfeld – contesta l’opposition des gouvernements français et allemands à l’administration Bush dans le traitement de la crise en Irak. D’un ton sans appel, il dit : « Vous considérez l’Europe comme étant l’Allemagne et la France. Moi non. C’est la vieille Europe. Si vousregardez l’Europe au sein de l’ensemble de l’Otan aujourd’hui, le centre de gravité est en train de se déplacer vers l’Est. L’Allemagne a causé des problèmes, la France a causé des problèmes. Mais si vous regardez un grand nombre d’autres pays en Europe, ils ne partagent pas le point de vue de la France et de l’Allemagne sur ce sujet, ils sont avec les États-Unis ». Ainsi a été inventée ladistinction – lourde de sens – entre la « vieille » et la « nouvelle » Europe, expression instantanément traduite dans le discours politique pour devenir le néologisme quotidien d’experts de différentes tendances idéologiques (e.g. Baker, 2003 ; Fuller, 2003 ; Guardian Unlimited, 2003 ; Krauthammer, 2003 ; Mönninger, 2003). La formule de Donald Rumsfeld a été rapidement utilisée par les analystes pour...
tracking img