Mazarin

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3121 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 février 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La jeunesse de Mazarin est relativement peu documentée du fait de son origine sociale modeste. Deux sources existent : un témoignage anonyme d’un soi-disant "ami d’enfance" et les souvenirs publiés par l’abbé Elpidio Benedetti, un proche du cardinal. L’essentiel n’est d’ailleurs pas là, mais dans la formidable ascension sociale d’un personnage que rien ne prédestinait aux fonctions qu’il aoccupées. À la veille de sa mort, et sans grande conviction, il demanda à des généalogistes de lui inventer une ascendance glorieuse. Les hypothèses les plus farfelues furent étudiées mais le cardinal mourut avant l’achèvement des recherches.

Giulio Mazzarini est né le 14 juillet 1602 à Pescina[1], dans les Abruzzes, au sud-est de l'Italie. Il passa son enfance à Rome où ses parents habitaient. Sonpère, Pietro Mazzarini, avait coutume d'aller de temps en temps chez son beau-frère, l'abbé Buffalini, lequel convia son épouse Ortensia, enceinte, à venir passer les dernières semaines de sa grossesse loin des miasmes de l'été romain[2]. Elle accoucha ainsi de son premier fils qui naquit coiffé et doté de deux dents. On pensait alors que de tels signes présageaient d'une haute fortune. Plus tard, lecardinal s'en prévalait souvent.

La famille Mazzarini était d'origine génoise. Le grand-père de Mazarin, Hieronimo, partit s'installer en Sicile et s'établit en tant que simple citoyen palermitain, non noble. L'oncle, Giulio et le père du cardinal, Pietro Mazzarini, eux, naquirent en Sicile. La relative réussite de la famille dans l'artisanat ou le commerce, les sources sont imprécises, permitd'envoyer les fils à l'école.

A 14 ans, Pietro fut envoyé à Rome afin de terminer ses études, muni de lettres de recommandation pour Filippo Colonna, connétable du Royaume de Naples. Mazarin fut d'ailleurs toujours reconnaissant envers la famille Colonna, répétant toujours que sa fortune lui était venue de la faveur de cette maison. Fort de ses recommandations, son père sollicita en effet unemploi. Pietro plut au connétable, mais les fonctions qu'il exerça au départ pour ce dernier sont inconnues. Sans doute lui confia-t-il la gestion de certains de ses domaines. Par sa conduite habile et prudente, Pierre/Pietro se vit proposer par son maître de réaliser un beau mariage avec Ortensia Buffalini, filleule du connétable, appartenant à une famille noble mais désargentée de Città diCastello en Ombrie. La jeune fille avait une réputation de beauté et de vertu. Le couple eut deux fils et quatre filles. L'aîné devait devenir le célèbre Cardinal.

Un enfant doué
Bien qu’elle demeure peu documentée, l’enfance de Mazarin laisse déjà deviner un garçon doué, remarqué dès son plus jeune âge pour son habileté à séduire et son aisance intellectuelle. C’est là ce qui fera tout au long desa jeunesse la force du futur cardinal : une étonnante capacité à plaire et à savoir se rendre indispensable.

A sept ans, le petit prodige entra au Collège romain tenu par les Jésuites. Élève brillant, il eut à soutenir sa thèse de fin d’études sur la comète qui provoqua tant de polémiques en 1618 sur l’incorruptibilité des cieux et conduisit Galilée à publier le célèbre Saggiatore,L'Essayeur. Mazarin sut manifestement éviter les nombreux pièges que le sujet comportait et obtint l’approbation unanime du jury.

Mazarin grandit avec les enfants de la famille Colonna ce qui lui permit, sans qu’il en fasse partie, de fréquenter le grand monde et ses palais. Il semble que dès son adolescence, Giulio a développé une passion pour le jeu qui ne l’a jamais quittée. Sans doute ce vice luioffrit d’abord un moyen de gagner ce que l’on appellerait aujourd’hui de "l’argent de poche".

Il est établi que le futur cardinal passa trois ans en Espagne pour accompagner Jérôme Colonna qui allait y terminer ses études. De cette expérience, Mazarin tira une maîtrise parfaite de l’espagnol qui devait s’avérer très utile tout au long de sa carrière. Les légendes sont nombreuses quant à la vie...
tracking img