Methodologie d'audit

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1057 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
METHODOLOGIE DE L’AUDIT

LES OBJETIFS DE L’AUDITEUR

L’aboutissement de l’audit étant l’expression d’une opinion motivée sur la régularité et la sincérité des comptes.

D’une manière générale, pour formuler une opinion valable et qui mérite l’attention, il faut outre le fait d’être compétent et indépendant, satisfaire à deux conditions :

➢ Connaître et comprendre le sujet particuliertraité,

➢ Avoir réuni des éléments suffisants pour étayer son opinion.

Si on applique à l’audit ces considérations, on en déduit deux obligations pour le praticien :

➢ Celui-ci doit d’abord avoir réuni les éléments nécessaires à la compréhension de l’entreprise et avoir contrôlé leur fiabilité,

➢ Il doit ensuite avoir collecté des présomptions et éléments de preuve suffisants pouraffirmer que les états financiers reflètent , ou ne reflètent pas , ou reflètent de manière imparfaite la situation financière de l’entreprise auditée.

Ceci dit, l’auditeur doit en conséquence se poser des questions avant de se prononcer sur la qualité des états financiers, à savoir :

➢ Toutes les opérations de l’entreprise devant être comptabilisées ont-elles fait l’objet d’un enregistrementdans les comptes ?

➢ Tous les enregistrements portés dans les comptes sont-ils la traduction correcte d’une opération réelle ?
➢ Toutes les opérations enregistrées durant l’exercice
concernent-elles la période écoulée et elle seule ?
inversement , des opérations concernant cette période ne
sont-elles pas enregistrées dans un autre exercice ?

➢ Tous les soldes apparaissant aubilan représentent-ils des éléments d’actif et de passif existant réellement ?

➢ Ces éléments d’actif et de passif sont-ils évalués à leur juste valeur ?

➢ Les documents financiers sont-ils correctement présentés ?

➢ Les documents financiers font-ils l’objet des informations complémentaires qui sont éventuellement nécessaires ?

A ces sept questions correspondent sept propositionsqui, lorsqu’elles sont vérifiées permettent de penser que les comptes sont réguliers et sincères :

➢ Proposition d’exhaustivité des enregistrements,

➢ Proposition de réalité des enregistrements,

➢ Proposition de coupure des enregistrements,

➢ Proposition d’existence des soldes,

➢ Proposition de la correcte évaluation des soldes,

➢ Proposition de la correcteprésentation des documents financiers,

➢ Proposition d’informations complémentaires aux documents financiers.

1. Les propositions relatives aux enregistrements

➢ L’exhaustivité,
➢ La réalité,
➢ La coupure.

2. Les propositions relatives aux soldes du bilan

➢ L’existence,
➢ L’évaluation,

3. Les propositions relatives aux documents financiers

➢ Laprésentation,
➢ L’information complémentaire aux documents financiers.

PRINCIPALES ETAPES DE LA DEMARCHE DE L’AUDITEUR

La conviction de l’auditeur ne s’acquiert pas de façon instantanée, elle est le résultat d’une progression qu’il y a lieu de décomposer en trois étapes principales :

➢ La prise de connaissance générale de l’entreprise,

➢ L’évaluation du contrôle interne,

➢L’examen des comptes et des états financiers.

1. La prise de connaissance générale de l’entreprise

Cette phase couvre deux aspects fondamentaux à savoir :

➢ Les travaux préliminaires : l’auditeur commence par se documenter sur les cas particulier que constitue l’entreprise avant même d’intervenir sur place. Une première source est constituée par toute la documentation à caractère réglementaireou professionnel applicable à l’entreprise auditée.

➢ Les premiers contacts avec l’entreprise : l’auditeur les organise en général à partir de l’organigramme de l’entreprise. Ces contacts comportent essentiellement des entretiens avec les principaux responsables, l’exploitation de la documentation interne de l’entité auditée et les visites de ses lieux d’implantation .

La conclusion de...
tracking img